Foréké-Dschang

village du département de Menoua au Cameroun

Foréké-Dschang
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Menoua
Démographie
Population 9 767 hab. (2005[1])
Géographie
Coordonnées 5° 26′ 09″ nord, 10° 03′ 18″ est
Altitude 1 532 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Foréké-Dschang
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Foréké-Dschang
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Foréké-Dschang

Foréké-Dschang est une localité de l'ouest du Cameroun, en pays bamiléké, située dans l'arrondissement de Dschang, Département de la Menoua, région de l'Ouest.

Le village a une population essentiellement agricole, estimée à environ 25 000 habitants répartis sur 85 km².

GéographieModifier

Foréké-Dschang partage ses limites territoriales avec :

  • Fotetsa, au Nord-Ouest ;
  • Santchoua et Fombap au Sud ;
  • Fontsatoula au Sud-Est ;
  • Fondenera au Sud-ouest ;
  • Fotomena au Sud-Est ;
  • Foto à l'Est
  • LFossong Wentcheng à l'Ouest.

Dans les parties du Nord, on observe, du plateau d'altitude, des collines, des montagnes et des vallées. Au Sud, il y a la muraille tectonique qui aboutit à la plaine des Mbos avec une dénivellation d'environ 700 m : c'est la Grande Falaise.

ClimatModifier

Soumis à un climat de type Camerounais, situé à environ 1 450 m d'altitude, Foréké-Dschang a une température moyenne annuelle qui varie entre 20° et 10°C. Cette région est fortement arrosée et compte par an, environ 182 jours de pluies, d'où une pluviométrie de 1 304 mm.

Faune et floreModifier

Dotée d'une faune très variée, constituée d'espèces domestiques et sauvages, on rencontre dans les champs et les zones péri-forestières beaucoup de gibiers (singes, porc–épic, antilopes, chat tigres et de nombreux oiseaux) et dans les concessions des animaux d'élevage (porcs, poules, canards, etc.) qui constituent une source de revenus non négligeable et font l'objet d'un petit élevage extensif.

Sa végétation toujours verte, due à l'abondance des pluies, dans la partie Sud et Ouest Foréké-Dschang et les terres arables, favorisent diverses cultures vivrières (ignames, macabo, banane, plantain, pomme de terre, etc.) dans la zone de Litieu, ainsi que les cultures de rente (café, cacao, canne à sucre), dans les zones proches de Santchou.

HistoireModifier

L’origine historique du Groupement Foréké-Dschang est quelque peu difficile à déterminer avec précision.

Des recherches et des enquêtes continuent pour déterminer sans équivoque les origines du groupement Foréké-Dschang, le nom de son créateur et les circonstances de la création du groupement. Les documents écrits sont très rares voire inexistants. Les quelques rares documents historiques sur le groupement datent de 1895 à peu près, ce qui correspond à la période pendant laquelle les Allemands se sont installés à Foréké-Dschang. Les quelques détails qui existent sur l’époque avant la venue des blancs sont pour la plupart des contes transmis du père aux enfants, des enfants à leurs enfants et ainsi de suite.

Personnalité née à Foréké-DschangModifier

Notes et référencesModifier

  1. Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2005.