Ouvrir le menu principal

Florent Ibenge
Image illustrative de l’article Florent Ibenge
Florent Ibenge en 2016
Situation actuelle
Équipe Drapeau : République démocratique du Congo AS Vita Club
Biographie
Nom Jean-Florent Ikwange Ibenge
Nationalité Drapeau : République démocratique du Congo Congolais (RDC)
Naissance (57 ans)
Lieu Mbandaka (République démocratique du Congo)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Défenseur
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of Germany.svg Tennis Borussia Berlin
-Flag of France.svg Iris Club lillois
-Flag of France.svg Excelsior Roubaix
-Flag of France.svg US Boulogne CO
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of the Democratic Republic of the Congo.svg République démocratique du Congo
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2012Drapeau : République populaire de Chine Shanghaï Shenhua
2013-Drapeau : République démocratique du Congo AS Vita Club
2014-2019Drapeau : République démocratique du Congo Rép. dém. du Congo 24v 7n 13d
1 Matchs de championnat uniquement.
Ibenge Florent

Jean-Florent Ikwange Ibenge est un ancien footballeur international congolais, né le à Léopoldville (République du Congo-Kinshasa).

Reconverti comme entraîneur, Ibenge est l'actuel entraîneur de l’AS Vita Club.

Sommaire

BiographieModifier

 
Ibenge au stade de martyrs

EntraîneurModifier

Florent Ibenge n’est pas un inconnu dans le monde du ballon rond. Ancien joueur à Lambersart, Roubaix et Boulogne, il a ensuite entamé une reconversion d’entraîneur au Capreau Wasquehal et Fives. Après un intermède à Douai, en CFA2, Florent Ibenge était à Lille. Il avait aussi assuré des intérims en tant que coach adjoint à la tête de la sélection nationale du Congo avant de prendre définitivement les rênes des Léopards. En avril 2008, il était d’ailleurs sur le banc lors d’un match amical à Marbella face à l’équipe de France A’.

Hormis son bref passage, en 2008, au poste de sélectionneur adjoint de la génération dite de Marbella (Espagne), Florent Ibenge n’avait entraîné aucune équipe congolaise. Fin 2012, quand il séjourne à Kinshasa pour les obsèques de sa sœur, il est approché par un certain Pierre Kazadi Tshishishi, président du Conseil suprême de AS Vita Club, qui lui propose de prendre en main le destin de l’équipe kinoise. Ibenge venait alors de résilier un contrat avec le club chinois Shangaï Shenhua où il secondait le Français Nicolas Anelka qui, tout en jouant, occupait, en même temps, le poste d’entraîneur principal. Et quand son envie d’évoluer en RDC coïncide avec l’offre de AS Vita Club, il n’hésite pas.

En l’espace d’un an, le nouveau coach réussit à propulser son équipe en finale de la Ligue des champions de la CAF 2014. Un exploit qui attire l’attention de la fédération de la RD Congo (FECOFA). Après le départ du Français Claude Le Roy l’an passé, il est choisi pour diriger les Léopards. Il dirige les joueurs congolais (RDC) lors de la Coupe d'Afrique des nations 2015 organisée en Guinée équatoriale, la RDC finit par se qualifier en tant que meilleur troisième à la CAN 2015 malgré une phase éliminatoire difficile avec des équipes sur le papier de niveau supérieur (Côte d'Ivoire, Cameroun), elle fit même l'exploit de battre la Côte d'Ivoire à Abidjan, sur le score de 4-3.

Après trois matchs nuls face à la Zambie, au Cap-Vert et à la Tunisie, les Léopards parviennent tout de même à se qualifier pour les quarts de finale. À cette occasion, ils affrontent la République du Congo (Congo Brazzaville). Menée 2-0 juste après l'heure de jeu, la RDC renverse la rencontre en l'espace de 15 minutes, marquant trois buts signés Dieumerci Mbokani, Jérémy Bokila et Joël Kimwaki, avant de l'emporter 4-2 grâce à un second but de Mbokani sur passe décisive de Neeskens Kebano. Kebano était entré en cours de jeu et délivra deux passes décisives, démontrant un coaching payant de ibenge. L'équipe dirigée par Ibenge accède alors à sa première demi-finale depuis 1998. Ils s'inclinent face à la Côte d'Ivoire sur le score de 3-1. La RDC arrachera finalement la troisième place de la compétition en s'imposant aux tirs au but 4-2 face au pays organisateur, la Guinée équatoriale (0-0 après 90 minutes).

Lors du Championnat d'Afrique des nations 2016 qui se déroule au Rwanda, la RDC de Florent Ibenge remporte le Championnat d'Afrique des nations en battant le Mali en finale (3-0 à Kigali)[1].

Il démissionne quelques semaines après la défaite de la RDC en huitièmes de finales lors de la coupe d'Afrique de nations 2019, il avait déclaré « C’est fort possible que cela soit mon dernier match avec les Léopards. On attend de parler avec le président », après la défaite aux tirs au but (2 – 4) contre Madagascar en huitièmes de finales.

L'ère d'IbengeModifier

Un héros nationalModifier

Sous l'ère Ibenge, les Léopards de la RDC réussissent à entrer durant trois années de 2016 à 2018 dans le top 50 mondial au classement de la FIFA[2].

Cependant , l'équipe rate la coupe du monde 2018 en faisant match nul 2-2 contre la Tunisie chez elle alors que le score était de 2-0 à 15 min de la fin. Suite à cette désillusion, Ibenge semble avoir perdu de son flair.

Pour les éliminatoires de la CAN 2019, malgré le retour de cadres comme Bolasie et Bakambu , l'équipe ne prend qu'un point sur 6 possible contre le Zimbabwe ( Défaite à domicile et nul à l'extérieur). La RDC doit se battre pour se qualifier mais selon certains fans comme Mambu dos Santos, le coach a fait son temps et doit partir dans tous les cas.

La chasse aux binationauxModifier

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

En clubModifier

 
Ibenge avec l'AS VITA

  AS Vita Club

En sélectionModifier

Distinction personnelleModifier

Le site spécialisé FourFourTwo classe Florent Ibenge 50e meilleur entraîneur au monde en 2015[3].

Deux fois meilleur entraîneur d'Afrique[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier