Ouvrir le menu principal

Flender Werke AG
logo de Flender Werke

Création 1917
Disparition 2002
Siège social Lübeck
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Activité Construction navaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Construction navale

La Flender Werke AG était une entreprise de construction navale allemand située à Lübeck[1].

Elle a été fondée en 1917 comme une branche de Brückenbau Flender AG de Benrath sur le Rhin. En 1926, elle devient une entreprise totalement indépendante et est renommée Lübecker Flenderwerke AG.

Ils sont devenus l'un des plus grands chantiers navals en Allemagne, en construisant près de 700 navires au total[2].

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Flender Werke a construit 2 U-boote de type II et 40 de type VII pour la Kriegsmarine[3].

Après la guerre, les chantiers Flender Werke ont continué à construire des navires marchands, et en 1973, les chantiers sont rebaptisés Flender Werft AG.

En 2002, ils ont été contraint de fermer en raison de l'insolvabilité de l'entreprise.

Sommaire

Seconde Guerre mondialeModifier

Pendant cette période, les chantiers Flender Werke ont construit;

Unterseeboot (sous-marin)Modifier

Type Bateaux Nbre N° fabrique Construction
II B U-120 et U-121 2 268 et 269 1937 à 1940
VII B U-83 1 291 1938 à 1941
VII B U-84 à U-87 4 280 à 283 1939 à 1941
VII C U-88 à U-92 5 292 à 296 1939 à 1942
VII C U-301 à U-316 16 301 à 316 1940 à 1943
VII C U-903 à U-904 2 329 à 330 1942 à 1943
VII C/41 U-317 à U-328 12 317 à 328 1942 à 1944

Le premier sous-marin lancé par les chantiers Flender Werke a été le U-120 le 16 mars 1940, et le dernier sous-marin a été le U-328 le 24 juin 1944. Il s'agit de sous-marins qui ont été effectivement mis en service dans la Kriegsmarine.

D'autres U-boote ont été commandés, mais non réalisés, à la suite de l'annulation des commandes.

Type Bateaux Nbre N° fabrique Commandé en Annulé le
VII C/41 U-329 et U-330 2 349 et 350 1942 22 juillet 1944

Après-guerreModifier

Après la guerre, Flender-Werke a employé jusqu'à 4000 travailleurs dans les périodes de boom économique des années 1950. Après la chute spectaculaire des commandes dans les années 1970, les chantiers ont supprimé des emplois pour arriver à seulement 600 personnes, pour ne construire que des navires porte-conteneurs et des rouliers de la classe Stuttgart express ou la classe Santa Cruz.

FermetureModifier

Après quelques bonnes années au cours desquelles le nombre d'employés a augmenté de nouveau à 800.
La construction de deux ferries à grande vitesse pour la compagnie grecque Superfast Ferries lui fait subir de lourdes pertes financières, qui amène en 2002 Flender-Werke à se mettre en faillite pour insolvabilité[4]. Le dernier navire à être construit a été le Norröna (quille no 694[5]) pour la compagnie Smyril Line basée sur les Îles Féroé.

Articles connexesModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. « Die Flender-Werft », Thomas-Mann-Schule Lübeck (en allemand) (consulté le 18 décembre 2012)
  2. « Flender », Miramar Ship Index (subscription) (consulté le 18 décembre 2012) (Le dernier navire, construit en 2003, a été la quille no 694)
  3. « Flender Werke AG, Lübeck », The U-boats (consulté le 18 décembre 2012)
  4. 800 Mitarbeiter fürchten das Aus - Manager magazin du 4 juin 2002
  5. Photo: Quille 694