Finale du tournoi de football aux Jeux olympiques de 1920

La finale du tournoi de football aux Jeux olympiques de 1920 est la 3e finale officielle des Jeux olympiques organisée par le CIO. Ce match de football a eu lieu le jeudi au Stade olympique d'Anvers, en Belgique.

Belgique - Tchécoslovaquie
Image illustrative de l’article Finale du tournoi de football aux Jeux olympiques de 1920
L'équipe de Belgique championne olympique en 1920 à Anvers
Contexte
Compétition Jeux olympiques 1920
Date (101 ans)
Stade Stade olympique
Lieu Anvers, Belgique
Affluence 35 000 spectateurs
Résultat
Belgique 2 - 0 Tchécoslovaquie
Acteurs majeurs
Buteur(s) Robert Coppée
Henri Larnoe
Arbitrage John Lewis
Le stade olympique d'Anvers où eu lieu la finale

Elle oppose la Belgique, hôte de la compétition, à la Tchécoslovaquie. Le tournoi dépasse le cadre d'une simple compétition sportive, et le climat ambiant tourne à l'hystérie[h 1]. Au bout de la 39e minute l'équipe tchécoslovaque abandonne le match en se plaignant d'un arbitrage biaisé. La Tchécoslovaquie est disqualifiée[1],[2].

Parcours des finalistesModifier

Parcours de la BelgiqueModifier

Premier tourModifier

La Belgique est exempte du premier tour en tant que pays organisateur.

Quart de finaleModifier

Belgique   3 – 1   Espagne Stade olympique, Anvers
Coppée   11e   52e   55e   62e (pén.) Arrate Spectateurs : 18 000
Arbitrage :   Johannes Mutters
Rapport

Demi-finaleModifier

Belgique   3 – 0   Pays-Bas Stade olympique, Anvers
Larnoe   46e
Van Hege   55e
Bragard   85e
Spectateurs : 22 000
Arbitrage :   John Lewis
Rapport

Parcours de la TchécoslovaquieModifier

Premier tourModifier

Yougoslavie   0 - 7   Tchécoslovaquie Stadion Broodstraat, Anvers
  20e   46e   79e Vanik
  34e   50e   75e Janda
  43e Sedlacek
Spectateurs : 600
Arbitrage :   Raphaël van Praag
Rapport

Quart de finaleModifier

Tchécoslovaquie   4 – 0   Norvège La Butte, Bruxelles
Vanik   8e
Janda   17e   66e   77e
Spectateurs : 4 000
Arbitrage :   Charles Barette
Rapport

Demi-finalesModifier

Tchécoslovaquie   4 – 1   France Stade olympique, Anvers
Mazal   18e   75e   87e
Steiner   70e
  79e Boyer Spectateurs : 12 000
Arbitrage :   Johannes Mutters
Rapport

FinaleModifier

 
Finale Belgique-Tchécoslovaquie, le gardien tchèque est ici mis KO.

En finale, dans une ambiance bouillante, la Belgique résiste héroïquement aux premiers assauts adverses, et sur un contre éclair à la sixième minute, c’est de la main qu’un défenseur slave stoppe la frappe du demi-centre belge, Mathieu Bragard. L’avant-centre Robert Coppée, déjà auteur d’un triplé en quarts de finale, transforme le coup de pied de la mort (1-0). À la trentième minute, la Belgique double le score d’une frappe bien placée de l’attaquant Henri Larnoe (2-0). Les Tchécoslovaques fulminent et perdent leurs nerfs. L’arrière gauche des visiteurs, Karel Steiner, frappe violemment le premier buteur belge au bas-ventre. L’arbitre l’expulse pour « brutalité » – le carton rouge n’existe pas encore, mais ce n’est pas pour autant que la boxe anglaise est tolérée en compétition.

La partie devient folle, relate le journal L’Auto : « Les Tchécoslovaques prirent fait et cause pour leur joueur et une bagarre s’ensuivit. Le public envahit alors le terrain et s’apprêtait à faire un mauvais parti aux Tchécoslovaques, lorsque la gendarmerie intervint. Les joueurs tchécoslovaques sortirent sous sa protection. »

Après de longs moments de flottement, l’arbitre britannique John Lewis décrète la partie terminée. Le pays hôte est déclaré vainqueur du tournoi et son adversaire est disqualifié[3],[4],[5].

Le compte rendu rédigé par le journaliste de L'Auto présent sur place précise : « Devant un public immense et enthousiaste, la Belgique a gagné la finale du tournoi en battant nettement les Tchèques 2 buts à 0. Le onze belge se montra splendide de bout en bout, triomphant et par la vitesse et par la rapide et lucide conception de son jeu, et par l'efficacité de ses shots imparables. C'est bien la meilleure équipe du tournoi qui a triomphé. »

Cette médaille d'or olympique est à ce jour le seul titre majeur au palmarès de la sélection belge.

  Belgique 2 – 0   Tchécoslovaquie (DSQ) Stade olympique, Anvers
13 h 00
Coppée   6e (pén.)
Larnoe   30e
Spectateurs : 35 000
Arbitrage :   John Lewis
Rapport
 
 
 
 
 
Belgique
 
 
 
 
 
Tchécoslovaquie
 
Belgique :
GK Jean De Bie
DF Armand Swartenbroeks
DF Oscar Verbeeck
MF Joseph Musch
MF Emile Hanse  
MF André Fierens
FW Louis Van Hege
FW Robert Coppée
FW Mathieu Bragard
FW Henri Larnoe
FW Désiré Bastin
 
 
Tchécoslovaquie :
GK Rudolf Klapka
DF Antonin Hojer
DF Karel Steiner
MF František Kolenatý
MF Karel Pešek  
MF Emil Seifert
FW Josef Sedláček
FW Antonin Janda
FW Vaclav Pilát
FW Jan Vaník
FW Otakar Mazal

Notes et référencesModifier

  1. « Tournoi Olympique de Football Anvers 1920 », FIFA.com (consulté le )
  2. « 1920 Antwerp, IFFHS » (version du 26 mai 2011 sur l'Internet Archive)
  3. « Tournoi olympique de football Anvers 1920 », FIFA (consulté le ).
  4. « Quand la Belgique remportait l’ancêtre de la Coupe du monde », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Les "Diables Rouges" au sommet du football mondial à Anvers en 1920 - Olympic News », sur International Olympic Committee, (consulté le ).

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence bibliographiqueModifier

Paul Dietschy, Histoire du football

  1. Dietschy 2020, Foules et passions d'après guerre

BibliographiesModifier

  • Colin, François. Les Diables Rouges : 1900-2014 / François Colin ; [traduction du néerlandais : Étienne Terroir]. - Bruxelles : Racine, 2014. - 1 vol. (204p.) : ill., couv. ill en coul. ; (ISBN 978-2-87386-892-5)
  • Guldemont, Henry. 100 ans de football en Belgique: 1895-1995, Union royale belge des sociétés de football association / Henry Guldemont, Bob Deps. - Bruxelles : Vif  éd., 1995. - 1 vol. (312 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 31 cm. (ISBN 90-5466-151-8) (rel.).
  • Hubert, Christian. Le siècle des Diables rouges / Christian Hubert. - Bruxelles : Luc Pire, 2006. - 1 vol. (152p.) : ill., couv. ill. ; 28 cm. - (Voix du sport). Palmarès. (ISBN 2-87415-684-1) (rel.).
  • Hubert, Christian. Les diables rouges / Christian Hubert. - Tournai: Arts et Voyages, 1980. - 1 vol. (208p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 2-8016-0046-6)

Lien externeModifier

Articles connexesModifier