Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goux.
Fernand Goux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 108 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Arme
Conflit

Fernand Goux, né le à Sceaux-du-Gâtinais dans le Loiret et décédé le , était l'un des derniers citoyens français vivants à avoir combattu lors de la Première Guerre mondiale[1].

BiographieModifier

Il a commencé son service militaire le . Il a été déployé derrière les lignes de front avec le 85e régiment d'infanterie, pour fournir les troupes et enterrer les morts. Le , il est envoyé au front avec le 82e régiment d'infanterie quelques jours avant l'armistice[2].

Affecté au 82e RI le 3 novembre, il est envoyé au front où il ne reste que quelques jours en raison de l'armistice du 11 novembre 1918.

Toutefois, ayant combattu moins de trois mois, le gouvernement français ne le reconnaît pas comme un Poilu. Le dernier ancien combattant officiel reste donc Lazare Ponticelli, qui fut enterré avec les honneurs le , après une cérémonie aux Invalides.

Après la guerre, Fernand Goux a travaillé comme agriculteur puis a vécu en Île-de-France.

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Fernand Goux (31-12-1899 / 9-11-2008, 108 ans) dersdesders.free.fr
  2. « Le dernier Poilu de 14-18 n'est pas mort », sur ladepeche.fr (consulté le 11 août 2019)

BibliographieModifier

  • Frédérick Mathieu, « Fernand Goux, 108 ans, était au front début novembre 1918 », Le Journal des Combattants,‎