Ouvrir le menu principal

Fernand Engerand

homme politique français et auteur d'ouvrages historiques et d'essais d'actualité

Fernand Engerand
Illustration.
Fonctions
Député du Calvados
Réélection





Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Caen
Date de décès
Lieu de décès Paris

Fernand Engerand est un homme politique français né le à Caen (Calvados) et décédé le à Paris.

Fils d'Auguste Engerand, ancien député, il signe le manifeste de la Ligue de la patrie française en janvier 1899[1].

Fernand Engerand est député du Calvados de 1902 à 1936, siégeant à droite. Il s'intéresse à la fois aux questions sociales, et aux sujets de relations de l'église et de l’État. Il dépose régulièrement des demandes d'abrogation de la loi d'exil qui frappe les anciennes familles régnantes depuis 1886. En 1909, il donne son nom à une loi qui institue un congé de maternité d'une durée de huit semaines, sans rémunération mais sans rupture du contrat de travail.

En mai 1920, il est nommé membre du comité directeur de la Ligue des patriotes présidée par Maurice Barrès[2].

Notes et référencesModifier

  1. « La Ligue pour la Patrie française », Le Temps, 6 janvier 1899, p. 2 (document consultable sur Gallica).
  2. La Presse, 28 mai 1920, p. 2.

SourcesModifier

  • « Fernand Engerand », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]