Fear Street, partie 2 : 1978

film d’horreur réalisé par Leigh Janiak, sorti en 2021

Fear Street, partie 2 : 1978 (Fear Street Part Two: 1978) est un film américain coécrit et réalisé par Leigh Janiak et sorti en 2021 sur le service Netflix.

Fear Street, partie 2
1978
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.

Titre original Fear Street Part Two: 1978
Réalisation Leigh Janiak
Scénario Leigh Janiak
Zak Olkewikz
Musique Marco Beltrami
Brandon Roberts
Acteurs principaux

Sadie Sink
Emily Rudd
Ryan Simpkins
McCabe Slye
Ted Sutherland

Sociétés de production Chernin Entertainment
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Durée 110 minutes
Sortie 2021

Série Fear Street

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Basé sur la série littéraire Fear Street de l'écrivain américain R. L. Stine, il s'agit également du deuxième volet de la trilogie cinématographique du même titre. Il fait suite à Fear Street, partie 1 : 1994, également réalisé par Janiak.

En 1994, Deena et Josh Johnson retiennent Sam, la petite amie de Deena qui est possédée, et se rendent chez C. Berman pour obtenir de l'aide. Initialement réticent, Berman les autorise à entrer et commence à raconter les événements du massacre du Camp Nightwing.

SynopsisModifier

Le 19 juillet 1978, Ziggy Berman de Shadyside est accusé de vol par Sheila, une campeuse de Sunnyvale, et ses amis. Ils l'accusent d'être une sorcière et l'attachent à un arbre qui commence à la brûler avant que les conseillers du camp Nick Goode et Kurt n'interviennent. La sœur aînée de Ziggy, Cindy, et son petit ami Tommy Slater nettoient le réfectoire lorsque l'infirmière Lane, la mère du tueur de Shadyside Ruby Lane, attaque Tommy, disant qu'il mourra cette nuit-là avant qu'elle ne soit retirée du camp par la police. Les adolescents de Sunnyvale pensent qu'elle était possédée par Sarah Fier, tout comme sa fille. En enquêtant sur l'infirmerie, Cindy et Tommy rencontrent les conseillers Alice, l'ancienne amie de Cindy, et son petit ami Arnie. Ils trouvent le journal de Lane qui dit que Proud a passé un accord avec le diable en lui coupant la main sur la pierre de Satan, gagnant ainsi la vie éternelle. Ils trouvent également une carte dans le journal menant à la maison de Fier.

À la maison, ils trouvent des tombes vides déterrées par Nurse Lane et découvrent la marque de la sorcière sous la maison. Alice et Cindy trouvent un mur gravé avec les noms de tous les tueurs de Shadyside et le nom de Tommy inclus. Tommy, maintenant possédé, tue Arnie avec une hache et les filles s'échappent dans une grotte. Au camp, Nick aide Ziggy à faire une blague à Sheila et à l'enfermer dans les toilettes. Alors que les deux se lient et partagent un baiser, Tommy atteint le camp et assassine plusieurs campeurs de Shadyside, dont la conseillère Joan. Pendant ce temps, Cindy et Alice tentent de s'échapper en utilisant la marque de la sorcière dans le journal comme carte de la grotte. Ils tombent sur un tas d'organes qui battent, ce qui, lorsqu'Alice le touche, lui donne des flashbacks de tous les tueurs passés et de leurs victimes. Après qu'Alice se soit blessée à la jambe, elle se réconcilie avec Cindy et les deux atteignent une grotte s'ouvrant sous la dépendance.

Après avoir combattu une Sheila en colère et l'avoir assommée, Ziggy et le conseiller Gary tentent de sauver Alice et Cindy jusqu'à ce que Tommy décapite Gary. Ziggy se cache avec Nick, jusqu'à ce qu'il soit blessé par Tommy, et s'échappe vers le réfectoire. Alors que le reste du camp part en bus, Cindy trouve un itinéraire vers le mess tandis qu'Alice reste derrière. Tommy attaque Ziggy, mais Cindy intervient et le tue. Alice arrive et leur dit qu'elle a trouvé la main de la sorcière. Elle avait commencé à saigner et s'est rendu compte qu'elle était assise près de la pierre de Satan, où elle l'a déterrée.

Le trio décide de mettre fin à la malédiction en réunissant la main de Sarah lorsque Ziggy saigne soudainement sur la main et a une vision de Sarah Fier. Cela déclenche la malédiction, ressuscitant plusieurs tueurs de Shadyside. Tommy tue Alice avant que Cindy ne le décapite. Ziggy et Cindy courent vers l'arbre où Fier a été pendu, avec les tueurs de Shadyside à leur poursuite. Ils creusent autour de l'arbre et trouvent un rocher disant "La sorcière vit pour toujours". Quand Cindy se rend compte qu'ils sont après Ziggy, elle laisse tomber la main et se sacrifie. Les deux sont assassinés et les tueurs disparaissent, jusqu'à ce que Nick les trouve et sauve Ziggy via CPR.

Deena et Josh se rendent compte que C. Berman est Ziggy, de son vrai nom Christine. Ils lui disent qu'ils ont trouvé le corps de la sorcière et maintenant, avec la main, ils peuvent mettre fin à la malédiction. Deena et Josh se rendent au centre commercial Shadyside, qui a été construit après la fermeture du camp Nightwing, et sortent la main de sous le même arbre. Ils l'emmènent à l'endroit où le corps est enterré et Deena réunit le corps avec la main. Le nez de Deena saigne et elle se retrouve en 1666, où elle est maintenant Sarah Fier.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Fear Street Part Two: 1978
  • Titre français : Fear Street, partie 2 : 1978
  • Réalisation : Leigh Janiak
  • Scénario : Leigh Janiak et Zak Olkewikz, d'après une histoire co-écrite avec Phil Graziadei et basé sur Fear Street de R. L. Stine
  • Direction artistique : Sean Brennan
  • Décors : Scott Kuzio
  • Costumes : Amanda Ford
  • Photographie : Caleb Heymann
  • Montage : Rachel Goodlett Katz
  • Musique : Marco Beltrami et Brandon Roberts
  • Production : Peter Chernin, David Ready et Jenno Topping
    • Producteurs délégués : Kori Adelson, Yvonne Bernard, Timothy Bourne et Leigh Janiak
  • Sociétés de production : Chernin Entertainment
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d'origine :   États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur2.39:1 — son Dolby Digital
  • Genre : horreur, fantastique
  • Durée : 110 minutes
  • Dates de sortie :

DistributionModifier

  • Sadie Sink (VF : Clara Quilichini) : Christine « Ziggy » Berman
  • Emily Rudd (VF : Alice Orsat) : Cindy Berman
  • Ryan Simpkins (VF : Rebecca Benhamour) : Alice
  • McCabe Slye (VF : Gauthier Battoue) : Thomas « Tommy » Slater
    • Lloyd Pitts : Thomas Slater masqué
  • Ted Sutherland (VF : Oscar Douieb) : Nick Goode
  • Jordana Spiro : Mary Lane
  • Kiana Madeira (VF : Emmylou Homs) : Deena Johnson
  • Benjamin Flores Jr. (VF : Jonathan Gimbord) : Josh Johnson
  • Olivia Scott Welch (VF : Valérie Bescht) : Samantha « Sam » Fraser
  • Chiara Aurelia : Sheila
  • Jordyn DiNatale : Ruby Lane
  • Drew Scheid : Gary
  • Sam Brooks : Arnie
  • Marcelle LeBlanc (VF : Kaina Blada) : Becky
  • Jacqi Vené : Joan
  • Michael Provost : Kurt
  • Brandon Spink : Will Goode
  • Dylan Gage : Jeremy

ProductionModifier

DéveloppementModifier

En , il est dévoilé que 20th Century Fox développe une adaptation cinématographique de la série littéraire Fear Street de l'écrivain américain R. L. Stine avec la société de production Chernin Entertainment[1]. Il est par la suite dévoilé que le studio prépare en réalité une trilogie dont chaque films se déroulera à une époque différente avec pour projet de les sortir avec un mois d'écart[2]. Leigh Janiak, qui a signé en 2017 pour réaliser le premier film, est annoncée à la réalisation de la trilogie[2].

Distribution des rôlesModifier

En , Gillian Jacobs, Sadie Sink, Emily Rudd et McCabe Slye rejoignent la distribution du film[3].

TournageModifier

Les trois films de la trilogie ont bénéficié d'un tournage simultané[2]. Le tournage démarre en à Atlanta et East Point dans l'état de Géorgie. Il s'est terminé en [4].

MusiqueModifier

En , il est dévoilé que Marco Beltrami composera la musique des trois films de la trilogie et qu'il sera accompagné d'un compositeur différent sur chacun d'entre eux : Sur 1978, il a co-composé la musique avec Brandon Roberts[5].

AccueilModifier

SortieModifier

Lors de l'annonce du projet, 20th Century Fox annonce que les trois films de la trilogie sortiront au cinéma avec un mois d'écart entre eux : 1978 était prévu pour une sortie au mois de [2]. En , à la suite de l'acquisition de 21st Century Fox par Disney, la Walt Disney Company hérite du projet qu'elle distribuera via 20th Century Studios. En , le studio retire temporairement le film de son planning en réponse à la fermeture des cinémas dans plusieurs pays à la suite de la pandémie de Covid-19[6].

Néanmoins, en , le Disney et Chernin Entertainment mettent un terme à leurs contrat de distribution et la société signe un contrat d'exclusivité avec le service Netflix. En , dans le cadre de la fin du contrat, Disney revend les droits de la trilogie à Netflix[6]. Le service annonce que les trois films seront mis en ligne sur trois semaines au mois de  : 1978 est alors programmé pour le [7].

CritiqueModifier

Aux États-Unis, le film a reçu des critiques principalement positives. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 89 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,00/10 sur la base de 72 critiques positives et 9 négatives, lui permettant d'obtenir le label « Frais », le certificat de qualité du site. Le consensus critique établi par le site résume que le film « une réinvention intelligente et subversive du slasher et montre que les camps de vacances n'ont jamais étés aussi effrayants notamment grâces aux performances de Sadie Sink, Emily Rudd et Ryan Simpkins »[8].

Sur un autre site agrégateur de critiques, Metacritic, le film obtient un score positif de 61/100 sur la base de 15 critiques collectées[9].

En France, au contraire des États-Unis, malgré la note sur Ecranlarge qui est de 2/5, il a reçu sur le site Allociné une note de 3,4/5 selon les avis des spectateurs.

SuiteModifier

Fear Street est une trilogie, 1978 suivi par un troisième et dernier film, Fear Street, partie 3 : 1666, également réalisé par Leigh Janiak.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier