Fang Bin

homme d'affaire chinois et lanceur d'alerte
Fang Bin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Disparition
Nom dans la langue maternelle
方斌Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Fang Bin est un journaliste citoyen et lanceur d'alerte chinois actif sur YouTube et le réseau WeChat et ayant diffusée des images de Wuhan durant la pandémie de Covid-19. Il est arrêté par les autorités chinoises à plusieurs reprises entre le 1er et le . Il est disparu depuis son arrestation du .

BiographieModifier

Fang Bin est un homme d'affaires, résident à Wuhan (Hubei), épicentre de l'épidémie de Covid-19 qui frappe brutalement la Chine en janvier et février 2020[1].

Journalisme citoyen et première arrestationModifier

Le , Fang Bin publie sa première vidéo sur YouTube pour contourner la censure présente sur les réseaux chinois. L'accès à Youtube est censuré en Chine mais la plateforme reste accessible via VPN. Ses premières vidéos montrant différents quartiers et décrivant la situation à Wuhan ne génèrent que quelques milliers de vues[2].

Le , il publie une vidéo montrant 8 corps empilés dans un minibus devant un hôpital de Wuhan[2]. La vidéo est partagée sur Twitter par la journaliste Jennifer Zeng[1]. Il est arrêté le soir même, interrogé, mis en garde, puis libéré[2].

Entre le et le il continue à diffuser des vidéos, principalement face caméra dans son appartement. La police se présente plusieurs fois à son domicile[3].

Arrestation des lanceurs d'alertesModifier

Au cours du mois de , Chen Qiushi, Fang Bin et Li Zehua, tous trois lanceurs d'alertes, citoyens journalistes et contradicteurs de terrain de la version officielle de gestion de la crise par le régime chinois sont arrêtés et disparaissent.

Chen Qiushi un avocat arrivé à Wuhan dès le disparaît en premier le , une semaine après avoir publié une nouvelle vidéo à charge sur le régime chinois qu'il clôt par la phrase « Je n'ai pas peur de mourir. Tu crois que j'ai peur de toi parti communiste ? »[4],[5].

Le , deux jours avant l'arrestation de Chen Qiushi, la police se présente deux fois, en nombre, sans mandat au domicile de Fang Bin. Ce dernier filme la scène et refuse d'ouvrir la porte convaincu qu'ils sont là pour l'arrêter.

Dans une vidéo diffusée le , il dénonce les mensonges du régime dans la gestion de crise et l'arrestation de Chen Qiushi et Li Wenliang ainsi que la mort de ce dernier[3].

Le il publie sa dernière vidéo ou il filme pendant 12 secondes un papier sur lequel est écrit « Que tous les citoyens résistent, rendez le pouvoir au peuple » message qu'il lit à haute voix. Il est disparu depuis cette date[3],[6].

Li Zehua, un autre citoyen journaliste est également arrêté le 26 février 2020[7] et disparu depuis[8].

RéactionsModifier

  • Patrick Poon d'Amnesty International déclare le à la BBC: « Les autorités chinoises devraient informer [les] familles [de Chen Qiushi et Fang Bin] et leur donner accès à un avocat de leur choix. Sinon, il est légitime de craindre qu'ils ne soient soumis à la torture ou à d'autres mauvais traitements. »[9].
  • Le représentant américain Jim Banks a écrit le au Département d'État des États-Unis pour demander l'ouverture d'une enquête sur la disparition des trois citoyens journalistes[10].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Joe Roberts, « Three coronavirus whistleblowers still missing after two months », Metro,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c (en) « Coronavirus: Why have two reporters in Wuhan disappeared? », BBC,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c (en) « Fang Bin is second Chinese citizen journalist to vanish while reporting from coronavirus epicentre », South China Morning Post,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Lawyer Chen Qiushi documenting coronavirus epicentre disappears », South China Morning Post,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Lily Kuo, « Coronavirus: journalist missing in Wuhan as anger towards Chinese authorities grows », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Jane Li, « Another citizen journalist covering the coronavirus has gone missing in Wuhan », Quartz,‎ (lire en ligne)
  7. « 'They're chasing me': the journalist who wouldn't stay quiet on Covid-19 », The Guardian,
  8. (en) Johnlee Varghese, « Where is Li Zehua? Rogue former CCTV journalist who reported horrific details out of Coronavirus hit Wuhan livestreams arrest », ibtimes,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Coronavirus: Why have two reporters in Wuhan disappeared? », BBC,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Peter Hasson, « Chinese Journalists Keep Disappearing. This Congressman Wants Answers », The Daily Caller,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier