Fale i Fono

parlement monocaméral des Tuvalu
Parlement des Tuvalu
(en) Parliament of Tuvalu
(tvl) Fale i Fono
Palamene o Tuvalu

Description de cette image, également commentée ci-après
Présentation
Type Monocaméral
Création
Lieu Funafuti
Durée du mandat 4 ans
Présidence
Président Samuelu Teo
Élection
Structure
Membres 16 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
Élection
Système électoral Majoritaire plurinominal
Dernière élection

Bâtiment du Parlement tuvalais

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.

Divers
Site web tuvaluparadise.tv
Voir aussi Politique aux Tuvalu

Le Fale i Fono (ou Palamene o Tuvalu[1] ; appelé simplement Parliament dans la Constitution en anglais[2]) est le parlement monocaméral des Tuvalu.

Les dernières élections ont eu lieu en . Depuis le , le président est Samuelu Teo.

FonctionnementModifier

Le Fale i Fono est composé de seize sièges pourvus pour quatre ans au suffrage universel direct. Le système électoral utilisé est celui du scrutin majoritaire plurinominal à un tour dans huit circonscriptions de deux sièges chacune. Les électeurs disposent dans chaque circonscriptions de deux voix qu'ils répartissent aux candidats de leur choix, à raison d'une voix par candidat. Après décompte des suffrages, les deux candidats ayant recueilli le plus de voix dans leur circonscriptions sont déclarés élus.

Jusqu'en 2019, le Fale i Fono était composé de quinze siège, dont un pourvu au scrutin uninominal majoritaire à un tour.

Il n'existe pas de partis politiques aux Tuvalu ; tous les candidats se présentent et son élus sans étiquette, mais s'associent à des factions.

En accord avec le système de Westminster, le gouvernement, dont le Premier ministre, émane du corps législatif. En outre, de par l'article 63-F de la Constitution, le Parlement peut destituer le Premier ministre par une motion de censure.

Le président du Parlement (Speaker) est un député élu à cette fonction par ses pairs. Il a un devoir d'impartialité, ne disposant d'un droit de vote au sein de l'assemblée que pour départager une égalité parmi les autres députés. Il peut également voter sur une motion de censure envers le gouvernement, ou sur un projet d'amendement constitutionnel (article 110).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier