Ouvrir le menu principal

Fair-play financier

règle adoptée par l'UEFA en mai 2010
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fair-play (homonymie) et FPF.

Le fair-play financier (FPF) est une règle adoptée par l'UEFA en mai 2010[1] ayant pour but d'empêcher les dépenses excessives des clubs de football professionnels, qui les conduiraient à dépenser plus que ce qu'ils gagnaient dans le but du succès, et ce faisant menaceraient leur existence à long terme. Ainsi, la règle est la suivante : les clubs ne doivent pas dépenser plus d’argent qu’ils n’en gagnent. En 2015, toutes les équipes qui participent à des compétitions européennes sont directement touchées par cette mesure. Au total, un peu plus de 230 clubs sont concernés et sont dans l'attente d'éventuelles sanctions. En cas de non-respect du principe de fair-play financier, l’UEFA peut adresser des sanctions au club, qui vont du simple blâme jusqu’à l’exclusion pure et simple des compétitions européennes en passant par l’interdiction de recruter de nouveaux joueurs pour participer aux compétitions européennes.

Ainsi, le Milan AC, exclu une première fois des compétitions européennes par l’UEFA à l’issue de la saison 2017-2018, mais qui avait obtenu gain de cause en appel devant le TAS, a-t-il fini par accepter son exclusion de la Ligue Europa, pour laquelle il était qualifié, et ce pour deux saisons, dans un accord passé avec l’UEFA en juin 2019, pour éviter une condamnation plus sévère[2].

Notes et référencesModifier

  1. « L'UEFA adopte le fair-play financier », sur lemonde.fr, .
  2. « Le Milan AC exclu des compétitions européennes pour un an », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juin 2019)