Ouvrir le menu principal

Le plafond salarial NBA ou salary cap NBA est la masse salariale maximale autorisée pour les franchises jouant en NBA, championnat américain de basket-ball.

Le montant total du plafond salarial NBA varie. Son augmentation est calculée selon un pourcentage des revenus du championnat la saison précédente. Le montant du Salary Cap s’élève pour la saison 2018-2019 à 101 millions de dollars[1]. Le principal objectif du plafond salarial NBA est de maintenir une concurrence entre les franchises NBA. En effet, pour maintenir cette concurrence entre les franchises, celles dépassant ce Salary Cap se voient payer une taxe de pénalité appelée Luxury Tax.[2]

Convention collectiveModifier

La convention collective (Collective Bargaining Agreement en anglais, ou CBA) est un contrat entre la NBA (le commissionnaire et les 30 propriétaires de franchises) et l'association des joueurs de la NBA. Cette convention est devenue obligatoire pour qu'une rencontre de NBA ait lieu. Le contrat comprend les règles des contrats des joueurs, des transferts, de la redistribution des revenus du championnat, de la draft et évidemment du plafond salarial NBA.

Un projet de nouvel accord valable jusque 2024 est décidé en décembre 2016 avec un partage des revenus équivalent (entre 49 et 51 %), mais le salaire moyen à 8,5 millions de dollars contre 5 millions en 2016 grâce à la revalorisation des contrats rookie, des exceptions et des différents minima salariaux. Elle prévoit l’instauration d’un contrat « Designated veteran player », sous la forme du « Designated Player » (contrat maximum de cinq ans équivalent à 35 % du salary cap proposé aux joueurs en sortie de contrat rookie. Les effectifs passeront de 15 joueurs maximum à 17, les deux places vacantes étant destinées à des contrats mixtes pour des joueurs amenés à faire des allers-retours en D-League. Ainsi, leur salaire variera selon la ligue où ils jouent et seront indexés sur le minimum salarial en NBA ou la base d’un salaire annuel de 75 000 dollars quand ils seront en D-League. Pour réduire les semaines trop chargées, la saison débutera donc une semaine plus tôt. Afin de soutenir les joueurs retraités, la NBA et le syndicat se sont aussi mis d’accord pour offrir une assurance santé aux joueurs dès le janvier 2017 pour tous les joueurs ayant trois ans ou plus d’expérience[3].

Plafond salarialModifier

Soft capModifier

Le plafond salarial de la NBA est un soft cap car il est permis aux franchises de dépasser ce plafond selon différentes exceptions. Cependant, en cas de dépassement, les franchises doivent payer une amende. Certains propriétaires souhaiteraient la mise en place d'un hard cap (comme en NFL), qui est un plafond salarial que l'on ne pourrait sous aucune condition dépasser. Les joueurs de NBA ont jusqu'ici toujours refusé l'idée d'un hard cap[4].

Salaires maximumModifier

Les maximum salariaux de la NBA sont fixés en fonction de l'expérience du joueur dans le championnat et du plafond salarial global. Les joueurs ayant moins de 6 ans d'expérience en NBA ne peuvent pas gagner plus de 25 % de la masse salariale totale, cela augmente à 30 % pour les joueurs ayant entre 7 et 9 années d'expériences et à 35 % pour les joueurs ayant dix saisons d'expérience[5].

Salaires maximum des recruesModifier

Chaque recrue (rookie en anglais) de NBA ne peut signer qu'un contrat de deux ans (avec option pour la franchise de renouveler le contrat deux années supplémentaires). Le salaire dépend du choix des recrues dans la Draft de la NBA. Le premier choix gagne plus que le deuxième, le deuxième plus que le troisième...

ExceptionsModifier

Luxury taxModifier

La masse salariale de la NBA est régulée par une luxury tax. Cette taxe concerne les franchises qui ont une masse salariale supérieure à un seuil fixé par la NBA et appelé luxury tax.

Barème de l'application de la Luxury tax (en $)[6]
En $ Montant de la taxe
De 0 à 5 millions 1,5 dollar par dollar au-dessus   
De 5 à 10 millions 1,75 dollar par dollar au-dessus
De 10 à 15 millions 2,5 dollar par dollar au-dessus
De 15 à 20 millions 3,25 dollar par dollar au-dessus
Au-delà de 20 millions 0,5 dollar de plus pour chaque palier   

Évolution du plafond salarialModifier

Les tableaux suivants montrent l'évolution du plafond salarial et du salaire moyen des joueurs NBA depuis l'introduction du plafond salarial en 1984[7]

Plafond salarial

Saison NBA 2015-2016Saison NBA 2014-2015Saison NBA 2013-2014Saison NBA 2012-2013Saison NBA 2011-2012Saison NBA 2010-2011Saison NBA 2009-2010Saison NBA 2008-2009Saison NBA 2007-2008Saison NBA 2006-2007Saison NBA 2005-2006Saison NBA 2004-2005Saison NBA 2003-2004Saison NBA 2002-2003Saison NBA 2001-2002Saison NBA 2000-2001Saison NBA 1999-2000Saison NBA 1998-1999Saison NBA 1997-1998Saison NBA 1996-1997Saison NBA 1995-1996Saison NBA 1994-1995Saison NBA 1993-1994Saison NBA 1992-1993Saison NBA 1991-1992Saison NBA 1990-1991Saison NBA 1989-1990Saison NBA 1988-1989Saison NBA 1987-1988Saison NBA 1986-1987Saison NBA 1985-1986Saison NBA 1984-1985 

Salaire moyen par joueur

Saison NBA 2007-2008Saison NBA 2006-2007Saison NBA 2005-2006Saison NBA 2004-2005Saison NBA 2003-2004Saison NBA 2002-2003Saison NBA 2001-2002Saison NBA 2000-2001Saison NBA 1999-2000Saison NBA 1998-1999Saison NBA 1997-1998Saison NBA 1996-1997Saison NBA 1995-1996Saison NBA 1994-1995Saison NBA 1993-1994Saison NBA 1992-1993Saison NBA 1991-1992Saison NBA 1990-1991Saison NBA 1989-1990Saison NBA 1988-1989Saison NBA 1987-1988Saison NBA 1986-1987Saison NBA 1985-1986Saison NBA 1984-1985 

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Martin, « Salary Cap 2018-19 revu à la baisse et beaucoup de contrats moisis : l'été pourrait être glacial pour les agents-libres », sur Trash Talk, (consulté le 21 mai 2019)
  2. « [Finances NBA, mode d’emploi] 4. La luxury tax », sur Basket-Info (consulté le 21 mai 2019)
  3. Jeremy Le Bescont, « Calendrier, contrats, droit à l’image… Les détails de l’accord entre la NBA et le syndicat des joueurs », basketusa.com, (consulté le 18 décembre 2016)
  4. (en) Billy Witz, « Players united against hard salary cap », sur http://msn.foxsports.com, (consulté le 22 octobre 2011)
  5. (en) Larry Coon, « NBA Salary CAP FAQ », (consulté le 22 octobre 2011)
  6. « Salary cap, Luxury Tax et contrats en NBA », sur Trash Talk (consulté le 21 mai 2019)
  7. (en) Chad Ford, « NBA – Salary cap for 2006–07 season set at $53.135 million », ESPN.com, (consulté le 22 mars 2007)