Fîrouz-Kôh

Fîrouz-Kôh (فیروزکوه en pachto), Montagne de Victoire ou Montagne de Turquoise, était la capitale des souverains ghorides de la province de Ghôr, au centre de l'Afghanistan actuel. Réputée comme une des plus grandes cités de son époque, elle a été détruite par Ogödei, fils de Genghis Khan, en 1222-1223.

Il a été proposé que les minaret de Djâm, dans le district de Shahrak, province de Ghôr, est le seul vestige de la cité. Il semble aussi qu'une communauté juive était présente sur le site, comme en témoigne des inscriptions sur des pierres tombales découvertes dans les années 1950.

Le site a souffert d'un pillage à grande échelle dans les environs immédiats du minaret, et le produit de ces fouilles sauvages a été dispersé sur les marchés d'Hérat, Kaboul et Téhéran.

Notes et référencesModifier


BibliographieModifier

  • Gaston Wiet, André Maricq, Le minaret de Djam : la découverte de la capitale des sultans Ghorîdes : XIIe-XIIIe siècles, (avant-propos de Daniel Schlumberger), Paris, Klincksieck, 1959, (Mémoires de la Délégation archéologique française en Afghanistan, XVI).
  • Bernard Dupaigne, Afghanistan. Monuments millénaires, Paris, Imprimerie nationale/Actes Sud,