Délégation archéologique française en Afghanistan

La Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA) a été créée en France en 1922, à la demande du gouvernement afghan, pour assurer les recherches archéologiques en Afghanistan. Après une interruption des recherches durant la Seconde Guerre mondiale les travaux ont repris en 1946-47 jusqu'à sa fermeture par le gouvernement pro-soviétique afghan le .

En 2002, en accord avec les autorités afghanes, le Ministère des Affaires étrangères a décidé la réouverture et le redémarrage des activités de la DAFA en Afghanistan. La mission de la DAFA est tout d'abord de développer la connaissance du passé de l'Afghanistan dans le cadre d'opérations archéologiques franco-afghanes. Ces opérations consistent en la poursuite de l'inventaire des vestiges archéologiques (prospections, relevés, etc.) ainsi que la conduite de fouilles archéologiques dans le cadre de programmes scientifiques bien définis ou d'impératifs de sauvetages essentiellement liés aux pillages intensifs des sites.

La DAFA appartient au réseau des 27 Instituts de recherche français à l'étranger du ministère des Affaires étrangères.

Travaux archéologiques depuis 1922Modifier

DirectionModifier

BibliographieModifier

  • Françoise Olivier-Utard, Politique et archéologie : histoire de la Délégation archéologique française en Afghanistan, 1922-1982, 2e édition, préface de Jean-Claude Gardin, Paris, éd. Recherche sur les civilisations, 2003, 423 p. (1re éd., Paris, De Boccard, 1997).
  • Annick Fenet, Documents d’archéologie militante. La mission Foucher en Afghanistan (1922-1925), Paris, 2010, 695 p. (Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres 42).

Lien interneModifier

Liens externesModifier