Félix de Verneilh

Félix-Joseph de Verneilh-Puyraseau, né le au château de Puyraseau près de Nontron et mort le à Piégut-Pluviers[1], est un historien et un archéologue français. Il est le frère de Jules de Verneilh et le petit-fils de Jean-Joseph de Verneilh-Puyraseau[2].

Félix de Verneilh
Image dans Infobox.
Buste de Félix de Verneilh-Puyraseau
par André Louis de Coëffard de Mazerolles (1818-1887)
Musée d'art et d'archéologie du Périgord
Biographie
Naissance

Château de Puyraseau (Piégut-Pluviers)
Décès
Nationalité
Activités
Parentèle

BiographieModifier

Félix de Verneilh a fait des études de droit à Paris. Il est licencié en droit à 19 ans.

Il s'intéresse à l'archéologie et entretient des relations avec Arcisse de Caumont, Ferdinand de Guilhermy et Adolphe Napoléon Didron. Son frère Jules de Verneilh l'a aidé dans ses recherches et en illustrant ses livres. Il a participé au Congrès archéologiques de France de la Société française d'archéologie dont il était inspecteur. Il a été membre de l'Institut des provinces, correspondant du ministère de l'Instruction publique.

Il s'est attaché à montrer l'origine française de l'architecture ogivale et à étudier son développement en France et dans les pays voisins, à définir le style byzantin en recherchant son origine et sa filiation, à décrire l'architecture civile médiévale[3].

FamilleModifier

  • Jean-Joseph de Verneilh (1756-1839), marié en 1784 à Christine de Lavallade de Puyraseau, d'où son nom, Jean-Joseph de Verneilh-Puyraseau
    • Mathurine Hélène de Verneilh mariée en premières noces, en 1803, à Antoine-François Pabot du Chatelard (1782-1812)
  • François-Xavier Pabot du Chatelard (1809- ), procureur du roi; marié à Marthe Lageon-Bourdeau
  • Antoine-Théodore Pabot du Chatelard (1810- ), directeur des douanes
mariée en secondes noces à Jean-Baptiste Joseph Bourdeau[4] (1773-1846), sous-préfet à Rochechouart, frère de Pierre-Alpinien Bourdeau, garde des sceaux
  • Alpinien Bertrand François Joseph Bourdeau (1821-1915), conseiller général, marié en 1847 à Marie Catherine Lagrange (1828-1848)
    • Jean Alpinien Bertrand Bourdeau (1848-1928) marié en premières noces, en 1873, à Jeanne Marie Caro (1853-1876), fille d'Elme-Marie Caro (1826-1887), membre de l'Académie française, sans descendance, et en secondes noces, en 1881, à Anne Élisabeth Barbe (1857-1940)
  • Louis Bourdeau[5] (1824-1900), philosophe et écrivain positiviste
  • Henri Bourdeau, célibataire
  • Françoise-Geneviève de Verneilh
  • Antoinette-Eulalie de Verneilh
  • Joseph Jean-Baptiste de Verneilh (1789-1871) marié en 1819 à Jeanne Sophie Zélie Chassaignac de la Berthonie, magiustrat et collectionneur de dessins de maîtres et d'estampes
    • Joseph Félix de Verneilh (1820-1864), sans postérité
    • Jean-Baptiste Joseph Jules de Verneilh (1823-1899) marié en 1854 à Jeanne Marie Philomène Noémie de Marbautin-Sauviac (1835-1901)
      • Joseph de Verneilh(1855-1905)
      • Pierre de Verneilh (1858- )
        • Maurice de Verneilh-Puyraseau
        • Charles de Verneilh-Puyraseau (1894-1933) marié à Suzanne de Langourian
          • Pierre de Verneilh-Puyraseau (1919-1946)
        • François de Verneilh-Puyraseau
        • Marie-Madeleine de Verneilh-Puyraseau
      • Félicie de Verneilh (1864-1947) mariée à Fernand de Saint-Sernin
        • Henry de Saint-Sernin marié à Madeleine de Beaumont
      • Marie dite Maby de Verneilh (1879-1949)
    • Louise Félicie de Verneilh (1825-1825)

PublicationsModifier

  • Cathédrale de Cologne, Paris, V. Didron, , 80 p.
  • L'architecture byzantine en France : Saint-Front de Périgueux et les églises à coupoles de l'Aquitaine, Paris, Librairie archéologique de Victor Didron, , 316 p. (lire en ligne)
  • Des influences byzantines : lettre à M. Vitet, de l'Académie Française, Paris, V. Didron, , 47 p.
  • Les Émaux français et les émaux étrangers, mémoire en réponse à M. le comte F. de Lasteyrie, lu à la séance de la Société archéologique de Limoges, le 28 novembre 1862, Caen, A. Hardel, , 56 p.

Dans les Annales archéologiquesModifier

  • « Ogive. Ancienne signification de ce mot », dans Annales archéologiques, 1844, tome 1, p. 209-210 (lire en ligne)
  • « Origine française de l'architecture ogivale », dans Annales archéologiques, 1845, tome 2, p. 133-142, 1845, tome 3, p. 1-6, p. 156-165
  • « Architecture civile au Moyen Âge dans le Périgord et le Limousin », dans Annales archéologiques, 1846, tome 4, p. 161-174, 1847, tome 6, p. 71-88
  • « Architecture civile au Moyen Âge. Villes neuves du XIIIe siècle », dans Annales archéologiques, 1850, tome 10, p. 71-88 p. 270-281
  • « Architecture civile au Moyen Âge. Villes neuves du XIIIe siècle et des temps modernes », dans Annales archéologiques, 1852, tome 12, p. 24-31 (lire en ligne)
  • « Architecture civile au Moyen Âge. Monuments d'utilité publique », dans Annales archéologiques, 1856, tome 16, p. 292-299 (lire en ligne)
  • « Architecture civile au Moyen Âge. Construction des ponts. Canaux d'irrigation et de dessèchement », dans Annales archéologiques, 1860, tome 20, p. 98-117 (lire en ligne)
  • « Architecture civile au Moyen Âge. Fontaines publiques », dans Annales archéologiques, 1860, tome 20, p. 142-149 (lire en ligne)
  • « Architecture civile au Moyen Âge. Fontaines publiques du XIIIe siècle », dans Annales archéologiques, 1860, tome 20, p. 185-195 (lire en ligne)
  • « Construction des monuments ogivaux. Épures de la cathédrale de Limoges », dans Annales archéologiques, 1847, tome 6, p. 139-88 (lire en ligne)
  • « La cathédrale de Cologne, étude archéologique », dans Annales archéologiques, 1847, tome 7, p. 57-69, p. 225-240, 1848, tome 8, p. 117-135, 1849, tome 9, p. 10-26
  • « Saint-Front de Périgueux et Saint-Marc de Venise », dans Annales archéologiques, 1851, tome 11, p. 88-107
  • « Restauration de Saint-Front de Périgueux », dans Annales archéologiques, 1852, tome 12, p. 65-83
  • « Des influences byzantines. Lettre à M. L. Vitet, de l'Académie française », dans Annales archéologiques, 1854, tome 14, p. 95-104, p. 174-187, p. 225-248
  • « Les églises de la Terre Sainte par M. le comte de Vogüé », dans Annales archéologiques, 1860, tome 20, p. 21-39
  • « Le système ogival en Italie », dans Annales archéologiques, 1861, tome 21, p. 67-79
  • « Le style ogival en Angleterre et en Normandie », dans Annales archéologiques, 1864, tome 24, p. 226-237, 1865, tome 25, p. 33-44, p. 85-102
  • « L'art du Moyen Âge et les causes de sa décadence d'après M. E. Renan », dans Annales archéologiques, 1862, tome 22, p. 157-
  • « Le premier des monuments gothiques », dans Annales archéologiques, 1863, tome 23, p. 5-18, p. 115-132

RéférencesModifier

  1. Archives de Dordogne, acte de décès n°28 dressé le 29/09/1864, vue 10 / 13
  2. Biographie de Félix de Verneilh par Arbellot : Arbellot, François (1816-1900), “Félix de Verneilh, notice biographique”, Bibliothèque numérique de l’École des chartes, consulté le 25 octobre 2017
  3. Archives de la Dordogne : Sylvain Cid, Fonds de Verneilh
  4. Abbé Jean Nadaud, Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges, Veuve H. Ducourtieux libraire-éditeur, Limoges, 1882, tome 1, p. 601 (lire en ligne)
  5. data BnF : Louis Bourdeau (1824-1900)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • « Membres de l'Institut des provinces : M. le baron Félix de Verneilh-Puyrazeau », dans Annuaire de l'Institut des provinces et des congrès scientifiques, 1861, p. 489-494 (lire en ligne)
  • Charles Des Moulins, Nécrologie de Félix de Verneilh-Puyraseau, 1864 (lire en ligne)
  • Abbé Arbellot, « Félix de Verneilh. Notice biographique », dans Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, 1865, tome 15, p. 5-20 (lire en ligne)
  • A. Darcel, « Inauguration du buste de M. Félix de Verneilh », dans Annales archéologiques, 1865, tome 25, p. 127-129 (lire en ligne)
  • Charles Daubige, « Inauguration du buste de M. Félix de Verneilh à Périgueux », dans Bulletin monumental, 1867, 33e vol., p. 52-70 (lire en ligne)

Liens externesModifier