Myologie

étude des muscles
(Redirigé depuis Extenseur)
Myologie
Anatomia per Uso et Intelligenza del Disegno, planche 36, par Bernardino Genga (1620–1690).
Partie de
Pratiqué par
Myologue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Objet

La myologie est une partie de l'anatomie qui traite des muscles, mais aussi la science qui traite du fonctionnement musculaire : muscle malade (maladies neuro-musculaires, myopathies), muscle vieillissant, muscle accidenté, muscle sportif etc[1].

Il y a trois types de muscles : les muscles striés squelettiques, le muscle strié cardiaque et les muscles lisses.

Les différentes formes de muscles striés du corps humain modifier

Qualité fonctionnelle des muscles modifier

Selon leur fonction, on distingue :

  • le muscle fléchisseur rapproche les éléments entre eux (exemple : la flexion du coude rapproche l'avant-bras du bras)
  • le muscle extenseur éloigne les éléments par opposition au précédent (exemple : l'extension du genou éloigne le pied de la cuisse)
  • le muscle pronateur fait pivoter pour ramener les éléments extérieurs vers l'intérieur (exemple : la pronation de l'avant-bras rapproche le pouce de la ligne médiale)
  • le muscle supinateur fait pivoter pour éloigner les éléments extérieur de l'intérieur
  • le muscle adducteur rapproche les structures anatomiques de la ligne médiale (exemple : l'adduction des cuisses permet de croiser les jambes)
  • le muscle abducteur éloigne les structures anatomiques de la ligne médiale (exemple : l'abduction permet de lever les bras pour fêter la victoire)
  • Le muscle rotateur fait pivoter les éléments de l'articulation autour de l'axe de celle-ci (exemple: le grand fessier qui fait tourner le fémur dans l'os coxal)
  • le sphincter permet la fermeture ou l'ouverture d'un orifice (exemple : le sphincter œsophagien inférieur permet le passage du bol alimentaire dans l'estomac et l'empêche de remonter)

Les muscles cumulent généralement plusieurs fonctions (exemple : flexion et pronation du coude par le muscle rond pronateur) sans pouvoir avoir deux fonctions opposées. Même le sphincter n'a que le pouvoir de fermer l'orifice, et l'arrêt de contraction ouvre l'orifice. Chaque muscle possède généralement un muscle antagoniste qui agit dans le sens opposé. (exemple : les muscle biceps brachial et muscle triceps brachial qui s'opposent pour la flexion / extension du coude). Les muscles antagonistes fonctionnent ensemble. Pour que l'un fléchisse, son antagoniste extenseur doit le laisser faire, sinon il n'y a pas de mouvements.

Muscles du corps humain (myologie topographique) modifier

Le corps humain possède environ 600 muscles dont 570 muscles striés squelettiques (par opposition au myocarde).

Revue modifier

Il existe en france :

  • un institut de myologie basé à la Pitié-Salpêtrière à Paris qui produit de la recherche, des enseignement, dispose d'un service de neuro-myologie pour adultes[2] ;
  • une revue scientifique destinée aux professionnels de la myologie, Les Cahiers de myologie, consacrée aux « tissus musculaires squelettique, lisse et cardiaque, dans leurs aspects biologiques et physiologiques fondamentaux, et dans leurs différents états pathologiques, humains comme expérimentaux. Des cas cliniques y sont également décrits »[3].

Notes et références modifier

  1. « Une future Fondation au service d’une discipline majeure : la myologie », sur Institut de Myologie (consulté le ).
  2. « Infos pratiques », sur institut-myologie.org (consulté le ).
  3. « Les cahiers de myologie Archives », sur institut-myologie.org (consulté le ).

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes modifier