Europejara

Europejara olcadesorum

Europejara
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution du crâne et de la tête d'Europejara olcadesorum.
La barre horizontale mesure 5 centimètres.
Classification
Règne Animalia
Classe Archosauria
Ordre  Pterosauria
Sous-ordre  Pterodactyloidea
Super-famille  Azhdarchoidea
Clade  Tapejaromorpha
Famille  Tapejaridae
Sous-famille  Tapejarinae

Genre

 Europejara
Vullo et al.[1], 2012

Espèce

 Europejara olcadesorum
Vullo et al.[1], 2012

Europejara est un genre éteint de ptérosaures à crête de la famille des tapéjaridés[1].

Il a vécu en Espagne où il a été découvert dans la formation géologique de La Huérguina dans les calcaires laminés du Konzentrat-Lagerstätte de Las Hoyas près de Cuenca. Ce niveau est daté du Barrémien supérieur (Crétacé inférieur), il y a environ entre 125 Ma (millions d'années).

Le genre Europejara n'est représenté que par une seule espèce : Europejara olcadesorum. L'holotype est constitué d'un crâne incomplet, écrasé et aplati dorso-ventralement, et de la mandibule qui elle est conservée en vue latérale.

ÉtymologieModifier

Europejara est une combinaison de Tapejara, genre qui a donné son nom aux différents clades de Tapejaromorpha, Tapejaridae, Tapejarinae et Tapejarini et Europe pour souligner qu'il s'agit du premier Tapejaridae découvert sur ce continent. Le nom d'espèce olcadesorum vient des Olcades, un peuple de Celtibères, premiers habitants de la région de Cuenca[1].

DescriptionModifier

Le genre Europejara présente plusieurs autapomorphies dont une caractéristique remarquable qui le distingue des autres Tapejarinae : la pointe de sa mandibule est fortement recourbée vers l'arrière avec, de profil, une forme de flèche.

Europejara olcadesorum est un Tapejarinae de petite taille dont l'envergure a été estimée à environ 2 mètres en se basant sur une comparaison de ses restes avec ceux d'autres ptérosaures de la même sous-famille. Il possède un bec puissant, dépourvu de dents.

Répartition stratigraphique et géographiqueModifier

 
Répartition géographique (en A) et stratigraphique (en B) des ptérosaures du clade des tapéjarinés.
Feuilles d'un angiosperme primitif découvert sur le même site (en C, barre horizontale = 1 cm).
Pollens d’angiospermes primitifs du Barrémien-Aptien d'Espagne : Afropollis sp. (en D) et Stellatopollis sp. (en E), la barre horizontale mesure 10 µm.

C'est à la fois, le plus ancien Tapejaridae connu, le plus ancien ptérosaure dépourvu de dents et le premier Tapejaridae découvert en Europe.

Avant la découverte d'Europejara, les tapéjaridés n'étaient connus qu'au Brésil et en Chine. Leur présence en Europe démontre leur répartition mondiale sur les continents du Gondwana et de la Laurasia.

Son âge plus ancien que les autres tapéjaridés, prouve que ces reptiles volants à crête sont apparus dès le Barrémien, ce qui suggère que le groupe pourrait avoir une origine eurasienne[1].

PaléobiologieModifier

Les tapéjarinés ont généralement été considérés comme frugivores et granivores[2],[3],[4]. Par ailleurs, de nombreux pollens d'angiospermes ont été découverts avec Europejara olcadesorum dans les couches de Las Hoyas.

Cette concomitance entre le développement des premiers ptérosaures tapéjarinés et la première phase de diversification des angiospermes primitifs (E.A.D., « Early Angiosperm Diversification ») suggère que ces reptiles volants pourraient avoir été un vecteur de la dispersion des angiospermes sur les différents continents du Crétacé inférieur. Seule la découverte de restes du contenu intestinal de ptérosaures pourrait valider ou non cette hypothèse[1].

ClassificationModifier

Les inventeurs de l'espèce ont souligné sa proximité avec Tapejara wellnhoferi[1].

En 2014, une analyse phylogénétique conduite par Andres, Clark et Xu[5] place Europejara olcadesorum en groupe frère de Tapejara wellnhoferi au sein des tapéjarinés comme indiqué dans leur cladogramme :

 Azhdarchoidea 
 Neoazhdarchia 


Thalassodromidae 



Dsungaripteridae





Chaoyangopteridae



Azhdarchidae 




Tapejaromorpha

Bennettazhia





Eopteranodon lii




"Sinopterus" gui



Nemicolopterus crypticus






Huaxiapterus jii


Tapejaridae

Sinopterus dongi


Tapejarinae


"Huaxiapterus" benxiensis



"Huaxiapterus" corollatus



Tapejarini


Tupandactylus navigans



Tupandactylus imperator





Bakonydraco galaczi




Europejara olcadesorum



Tapejara wellnhoferi











Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) R. Vullo, J. S. Marugán-Lobón, A. W. A. Kellner, A. D. Buscalioni, B. Gomez, M. De La Fuente et J. J. Moratalla, « A New Crested Pterosaur from the Early Cretaceous of Spain: The First European Tapejarid (Pterodactyloidea: Azhdarchoidea) », PLoS ONE, vol. 7, no 7,‎ , e38900 (PMID 22802931, PMCID 3389002, DOI 10.1371/journal.pone.0038900, lire en ligne)
  2. (en) Wellnhofer P, Kellner AWA (1991), The skull of Tapejara wellnhoferi Kellner (Reptilia, Pterosauria) from the Lower Cretaceous Santana Formation of the Araripe Basin, Northeastern Brazil. Mitt Bayer Staatsslg Paläont hist Geol 31: p. 89–106, Geol3189106
  3. (en) Wang X, Zhou Z (2003), A new pterosaur (Pterodactyloidea, Tapejaridae) from the Early Cretaceous Jiufotang Formation of western Liaoning, China and its implications for biostratigraphy. Chin Sci Bull 48: 16–23 .Chin Sci Bull481623
  4. (en) Wang X, Zhou Z (2006) Pterosaur assemblages of the Jehol Biota and their implication for the Early Cretaceous pterosaur radiation, Geol J41405418. Geol J 41: p. 405–418
  5. (en) B. Andres, J. Clark et X. Xu, « The Earliest Pterodactyloid and the Origin of the Group », Current Biology, vol. 24,‎ , p. 1011–6 (PMID 24768054, DOI 10.1016/j.cub.2014.03.030)

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Europejara Vullo et al., 2012

Voir aussiModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier