Ouvrir le menu principal

Ernestine Schumann-Heink

artiste lyrique
Ernestine Schumann-Heink
Description de cette image, également commentée ci-après
Ernestine Schumann-Heink en 1909
Surnom Tini Rössler
Nom de naissance Ernestine Rössler
Naissance
Prague
Décès (à 75 ans)
Hollywood
Activité principale Artiste lyrique
Contralto, Mezzo-soprano
Style Classique
Années d'activité 1878-1932
Éditeurs Columbia Records, HMV, Victor Records

Répertoire

Ernestine Schumann-Heink née Rössler à Prague, le et morte le à Hollywood, est une cantatrice américaine d'origine autrichienne. Sa voix de contralto à mezzo-soprano lui a permis d'aborder de nombreux rôles d'opéra. Elle est particulièrement connue pour ses nombreuses interprétations des œuvres de Richard Wagner.

BiographieModifier

Fichiers audio
Gerechter Gott
Ernestine Schumann-Heink interprétant Gerechter Gott dans Rienzi de Richard Wagner (1908)
By the Waters of Minnetonka
Ernestine Schumann-Heink interprète une composition de l'Américain Thurlow Lieurance en 1926.
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Ernestine Rössler naît le 15 juin 1861 à Libeň (en allemand : Lieben), un district de Prague alors situé dans l'Empire d'Autriche. Durant ses jeunes années, sa famille déménage souvent (Vérone, Prague, Podgórze) et c'est à Graz qu'elle prend ses premières leçons de chant auprès d'une ancienne chanteuse d'opéra, Marietta von LeClair, et qu'elle chante pour la première fois, à seize ans, dans la 9e symphonie de Beethoven.

L'année suivante, en octobre 1878, elle fait ses débuts à l'opéra de Dresde dans le rôle d'Azucena du Trouvère de Verdi sous le nom de Tini Rössler (Tini était le surnom que lui donnaient ses parents). En 1882, elle épouse Ernst Heink, secrétaire du Semperoper, avec qui elle a quatre enfants.

Engagée en 1883 à l'opéra de Hambourg, où elle restera jusque 1897, elle y chante notamment le rôle de Carmen dans l'opéra homonyme de Bizet, celui de Fidès dans Le Prophète de Meyerbeer et celui d'Ortrud dans Lohengrin de Wagner. Durant cette période, elle fait aussi des tournées dans des festivals ou des concerts en Grande-Bretagne, Norvège et Suède.

Elle divorce en 1893 pour se remarier l'année suivante avec l’acteur Paul Schumann (1859-1904), qui est directeur du Thalia Theater de Hambourg et avec qui elle aura trois autres enfants. Elle poursuit alors sa carrière sous le nom de ses deux maris successifs.

En 1892, sous la direction de Gustav Mahler, elle tient les rôles de Fricka, Erda et Waltraute dans L'Anneau du Nibelung au Royal Opera House de Londres et celui de Brangäne dans Tristan et Isolde. Les rôles wagnériens font sa réputation. Elle y gagne l’estime de Cosima Wagner et chante régulièrement de 1896 à 1914 au Festival de Bayreuth, où elle est, entre autres, Mary du Vaisseau fantôme, Magdalene des Maîtres chanteurs de Nuremberg, Erda, Waltraute, Grimgerde et Siegrune de L'Anneau du Nibelung, ainsi que la Voix céleste de Parsifal. De fait, elle est invitée à se produire sur les plus grandes scènes d'Europe (par exemple à Amsterdam, Londres, Paris et Vienne).

Elle chante pour la première fois au Metropolitan Opera de New York en 1898 (Ortrud de Lohengrin) et s'y produira ensuite pendant plus de trente ans. Dès 1900, elle fait le premier de ses nombreux enregistrements sur disque phonographique et poursuivra principalement sous les labels Columbia Records, HMV et Victor Records. Nombre d'entre eux ont été réédités sur CD en raison de la qualité de la voix. Elle enregistre de l'opéra, notamment en duo avec Enrico Caruso, mais aussi des lieders.

Veuve, elle épouse en 1905 en troisièmes noces un avocat de Chicago, William Rapp, qui devient son impresario, et elle obtient la nationalité américaine en 1908. Le couple divorcera après dix ans de mariage.

En 1909, elle interprète Clytemnestre lors de la création d'Elektra de Richard Strauss. Pendant la Première Guerre mondiale, elle donne des concerts pour soutenir la Croix-Rouge et d'autres organisations.

Elle fit également quelques brèves apparitions dans six films (dont quatre documentaires).

Pour Noël 1926, elle chante pour la première fois Douce nuit, sainte nuit à la radio, en anglais et en allemand, ce qui deviendra une tradition jusqu'en 1935. Ayant perdu presque toute sa fortune lors du krach de 1929, elle est contrainte de continuer à chanter bien qu'elle ait soixante-neuf ans. Elle fait ses adieux à la scène le 11 mars 1932 dans le rôle d'Erda de L'Anneau du Nibelung, au Met de New York, à l'âge de soixante-et-onze ans, mais elle tourne encore son propre rôle dans le film musical Here’s to romance, sorti en 1935.

Ernestine Schumann-Heink meurt d'une leucémie le 17 novembre 1936, à Hollywood.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier