Ernest Laharanne est un écrivain politique français du XIXe siècle. Rédacteur en chef de L'État : journal de la République et de la liberté commerciale[1] qui soutenait le libre-échange, et catholique libéral, il appartenait au secrétariat de Napoléon III[2].

Il est célèbre pour avoir proposé la reconstitution de la nationalité juive dès 1860[3]. Il appuyait cette idée sur le principe des nationalités que Napoléon III avait épousé. Moïse Hess le cite dans son Rome et Jérusalem. La dernière question nationale (onzième lettre), 1862[4].

ŒuvresModifier

  • La Nouvelle question d'Orient. Empires d'Égypte et d'Arabie. Reconstitution de la nationalité juive, Dentu, 1860 (lire en ligne).
  • Les Sociétés de S.-Vincent-de-Paule [sic] devant l'opinion, réponse aux attaques dont elles ont été l'objet, Dentu, 1860.
  • L'Orateur d'État devant les Chambres françaises, Auch, F. Foix, 1867.

BibliographieModifier

  • Frédéric Encel, Éric Keslassy (dir.), Comprendre le Proche-Orient, Editions Bréal, 2005, p. 42
  • Moïse Hess, Rome et Jérusalem. La dernière question nationale, traduit de l'allemand par Anne-Marie Boyer-Mathia, présenté et annoté par Alain Boyer, Albin Michel, 1981, onzième lettre, p. 161-178 ; en allemand Rom und Jerusalem, eine Grundlegung des späteren Zionismus, Leipzig, Eduard Mengler, 1862 [lire en ligne]

RéférencesModifier

  1. L'État : journal de la République et de la liberté commerciale à la BnF.
  2. Khader Bichara, L'Europe et la Palestine : des Croisades à nos jours, L'Harmattan, 1999, p. 82
  3. « voir si la Judée ne pourrait pas redevenir une nation, nation libre et puissante ... depuis et y compris Suez, jusques et y compris le port de Smyrne », au côté d'un vaste empire arabe englobant « l'Anatolie, la Mésopotamie, la Syrie, l’Hédjaz, la Pétrée et l’Yemen » (p. 29) : La Nouvelle Question d'Orient. Empires d’Égypte et d'Arabie. La reconstitution de la nationalité juive, Paris, 1860, p. 8, p. 29 et p. 36.
  4. Marius Schattner, Israël, l'autre conflit : laïcs contre religieux, Versaille, 2008, p. 89

Liens externesModifier