Ouvrir le menu principal

Ernest Bourbon

acteur français
Ernest Bourbon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Ernest Bourbon , né à Vierzon le [1] et mort à Paris 19e le [2], est un acteur et réalisateur français.

BiographieModifier

Fils d'un porcelainier, il entame une carrière artistique sur les pistes comme acrobate avant de débuter au cinéma en 1910 sous la direction de Jean Durand, notamment dans des films consacrés à Calino ou à Zigoto. C'est en 1912 que le réalisateur lui offre le rôle d'Onésime qui va faire sa gloire. Bourbon se consacrera désormais à ce personnage, au point de reprendre la mise en scène des derniers films, après l'abandon par Durand de la série. Il terminera sa carrière cinématographique en 1918 pour remonter sur les scènes des music-halls où il avait débuté, mais avec cette fois comme partenaire son fils, également prénommé Ernest (1912-1976), dit Kid Bourbon[3]. Les Bourbon père et fils fouleront les pistes pendant 14 ans. Après leur séparation, Ernest Bourbon fils continuera de se produire comme acrobate sous le nom de Billy Bourbon, mais apparaîtra également à l'écran dans une dizaine de films entre 1949 et 1976.

Sous l'Occupation, Ernest Bourbon père sera impliqué dans un trafic de pains de savon vendus au marché noir[4]. La presse de l'époque le présente comme exerçant toujours le métier d'acrobate.

Filmographie partielleModifier

Tous les films sont signés Jean Durand, sauf mention contraire.

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance n° 248 (vue 84/308) avec mentions marginales du premier mariage et du décès. Archives départementales du Cher en ligne, état-civil de Vierzon, registre des naissances de 1886.
  2. Acte de décès n° 1612 (vue 24/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 19ème arrondissement, registre des décès de 1954.
  3. Vingt-cinq ans de métier à trente et un ans d'âge. Le Matin, 26 avril 1943, p. 2, disponible sur Gallica.
  4. Le "marché noir" à Paris. Le Procureur, vendait du savon à Frédo qui le revendait à Ernest l'acrobate. Le Petit Journal, 26 novembre 1940, p. 2, disponible sur Gallica.

Liens externesModifier