Ouvrir le menu principal

Ernest-Pascal Blanchard

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanchard.
Ernest-Pascal Blanchard
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Paris 7e
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Paris (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Distinction

Ernest-Pascal Blanchard est un peintre et vitrailliste français né le dans le 9e arrondissement de Paris[1],[2] et mort le dans le 7e arrondissement de Paris[3]. Il a réalisé des cartons pour des maîtres-verriers, dont Félix Gaudin.

BiographieModifier

Fils du graveur Auguste III Blanchard, Ernest-Pascal Blanchard a étudié à l'Académie Julian dans les ateliers de Jules Lefebvre et Gustave Boulanger de 1877 et 1883, puis à l'École des beaux-arts de Paris.

Il expose au salon des artistes français à partir de 1885. En 1887, il obtient une mention honorable, en 1893, une médaille de 3e classe, et de 2e classe en 1899. À l'Exposition universelle de 1900, il obtient une médaille de bronze.

Il conçoit des cartons pour la réalisation de mosaïques et de vitraux. On trouve ses œuvres à Paris la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, réalisées à partir 1902 avec les panneaux de la chapelle Saint-Louis, jusqu'en 1915. En 1913, après le refus des cartons dessinés par George Desvallières pour la chapelle Saint-Vincent-de-Paul par les lazaristes qui les jugent trop modernes, la commande est donnée à Pascal Blanchard. Les vitraux sont d'abord réalisés par l'atelier Félix Gaudin, mais la Première Guerre mondiale entraîne la fermeture de l'atelier. La réalisation des vitraux est reprise en 1915 par l'atelier de la veuve Charles Champigneulle. Il donne des cartons pour deux mosaïques destinées à cette même chapelle, lesquelles sont réalisées en 1915-1916[4].

En 1912, il réalise un carton pour une verrière du musée du Vieux Honfleur réalisée par l'atelier Gaudin. On le voit apparaître dans un registre pour les cartons d'un projet d'église Sainte-Philomène à Santiago-du-Chili[5].

Notes et référencesModifier

  1. Archives de Paris 9e, acte de naissance no 669, année 1861 (sans mention marginale de décès)
  2. Archives de Paris 8e, acte de mariage no 541, année 1892
  3. Archives de Paris, acte de décès n°497, vue 20/31
  4. Jacques Benoist, Le Sacré-Cœur de Montmartre. Un vœu national, Paris, Délégation artistique de la Ville de Paris, 1995, p. 183, 195, 197, 200. (ISBN 2-905-118-79-2)
  5. Jean-François Luneau, Félix Gaudin, peintre-verrier et mosaïste, 1851-1930, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2006, p. 423 (ISBN 978-2845162846) (extrait en ligne).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier