Ergol

substance chimique utilisée comme carburant de moteur-fusée
(Redirigé depuis Ergols)

Un ergol, dans le domaine de l'astronautique, est une substance homogène employée seule ou en association avec d'autres substances et destinée à fournir de l'énergie. Les ergols sont les produits initiaux, séparés, utilisés dans un système propulsif à réaction. Ils sont constitués d'éléments oxydants (comburant) et réducteurs (carburant ou combustible).

Deux exemples d'ergols complémentaires : de l'oxygène liquide (le comburant/oxydant) et du RP-1 (le carburant)


Le terme d’ergols résiduels est employé pour désigner les ergols imbrûlés.

On assimile parfois ergols et propergols.

ClassementModifier

Les ergols sont classés selon :

Propriétés recherchéesModifier

Les propriétés recherchées des ergols sont :

Principaux ergolsModifier

LiquidesModifier

Liste des principaux ergols liquides :

SolidesModifier

Liste des principaux ergols solides :

Vers des réservoirs de combustible « autophage » ? C'est un principe proposé par des chercheurs anglais et ukrainiens : plutôt qu'une chambre solide contenant un carburant liquide, ils proposent d'utiliser une chambre solide elle-même constituée de carburant. Cette chambre « se mangerait elle-même » et la fusée s'allégerait un peu plus au fur et à mesure de la montée dans l'atmosphère. De premiers tests laissent penser que cette approche n'empêcherait pas un bon contrôle de la poussée (throttleability)[1],[2].

GazeuxModifier

Liste des principaux ergols gazeux (ou utilisés sous cette forme lors de la propulsion) :

  • Xénon
  • Mercure
  • Bismuth
  • Iode
  • Argon
  • Krypton

BibliographieModifier

  • Droit français : arrêté du relatif à la terminologie des sciences et techniques spatiales.

Notes et référencesModifier

  1. Kollen Post Leaner and meaner: rockets that eat themselves | Science News, 1er juin
  2. The Economist (2018) https://www.economist.com/science-and-technology/2018/06/02/a-rocket-that-devours-itself Munching into orbit A rocket that devours itself ; A new way to launch small satellites, publié le 31 mai 2018

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :