Éphraïm Kalsakau

homme politique vanuatais
(Redirigé depuis Ephraim Kalsakau)

Éphraïm Kalsakau
Fonctions
Secrétaire général du Conseil des syndicats de Vanuatu
En fonction depuis ?
Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de Vanuatu
? –
Successeur Kaloas Kaltoi
Député au Parlement du Vanuatu

(4 ans, 1 mois et 26 jours)
Circonscription Port-Vila
Prédécesseur Jean-Yves Chabot
Successeur Harry Anthony
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Nationalité vanuataise
Parti politique Parti travailliste de Vanuatu
Père George Kalsakau
Fratrie Ishmael Kalsakau, Joshua Kalsakau
Entourage Kalpokor Kalsakau (cousin), Stephen Kalsakau (cousin), Yoan Kalsakau (cousin)

Éphraïm Kalsakau, dit également Ephraim Kalsakau en anglais, né le [1] est un syndicaliste et homme politique vanuatais.

Biographie modifier

Il est l'un des dix enfants[2] de George Kalsakau, autochtone devenu inspecteur en chef dans la police coloniale puis ministre-en-chef inaugural durant le condominium franco-britannique de ce qui est alors les Nouvelles-Hébrides[3]. Éphraïm Kalsakau est éduqué dans l'école primaire fondée par sa mère (autochtone également) sur le modèle britannique et, après son enseignement secondaire dans la colonie, il étudie les sciences de santé à Madang, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, de 1973 à 1975[1],[3].

De retour aux Nouvelles-Hébrides, il travaille dans le service public de santé à partir de 1976, et est employé au ministère de la Santé lorsque le condominium devient la république indépendante de Vanuatu en 1980. De 1982 à 1986, il est employé par le conseil municipal de Port-Vila, d'abord dans l'administration de la santé publique puis comme clerc de la ville (en)[1]. Dans le même temps, il devient le président du Syndicat des travailleurs municipaux du Vanuatu et propose en 1986 la création d'un parti qui serait la branche politique du mouvement syndical. Il obtient l'accord de Kenneth Satungia, le secrétaire général du jeune Conseil des syndicats de Vanuatu (VCTU), ainsi que des dirigeants de dix autres organisations syndicales en plus de la sienne, et le Parti travailliste de Vanuatu naît le . Son père George Kalsakau en devient membre, et est candidat (sans succès) pour le parti à Port-Vila aux élections législatives de 1987[4].

Éphraïm Kalsakau est le secrétaire général du Syndicat national du travail, l'une des plus importantes composantes du VCTU, lors de la grève générale du service public déclenchée à la fin de l'année 1993 pour protester contre les bas salaires. La grève est déclarée illégale par les tribunaux, des centaines d'employés du service public sont licenciés, et le mouvement syndical subit un net déclin de son influence et du nombre de ses adhérents[5]. En 2005, il est arrêté avec une trentaine d'autres manifestants lorsque, en tant que secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de Vanuatu, il mène un mouvement de grève de personnels de la compagnie aérienne Air Vanuatu, qui érigent des barrages routiers à proximité de l'aéroport international Bauerfield pour protester contre des licenciements[6].

Il se présente sans succès comme candidat travailliste à Port-Vila aux élections législatives de 2004, mais son frère Joshua Kalsakau devient le premier élu du parti, dans cette même circonscription, aux élections de 2008. Aux élections de 2016, Éphraïm Kalsakau est élu député de Port-Vila au Parlement national, tandis que son frère Joshua est député de la circonscription rurale d'Éfaté et que leur frère Ishmael Kalsakau est également élu député de Port-Vila (circonscription à sièges multiples) mais sous les couleurs de l'Union des partis modérés[1],[3]. Siégeant sur les bancs de l'opposition parlementaire, en 2018 Éphraïm Kalsakau est élu président de la commission parlementaire aux comptes publics[7].

Longtemps secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de Vanuatu jusqu'en 2020[8], Éphraïm Kalsakau est, en date de 2021, le secrétaire général du Conseil des syndicats de Vanuatu, l'organisation fédératrice des syndicats vanuatais[9].

Lien externe modifier

Voir aussi modifier

Références modifier

  1. a b c et d (en) Fiche biographique, Parlement du Vanuatu
  2. (en) "Lakamariu honors three of its own", Vanuatu Daily Post, 29 mars 2016
  3. a b et c (en) "Kalsakau brothers create history in Vanuatu", Solomon Star News, 1er février 2016
  4. (en) The political parties and groupings of Vanuatu, Parti travailliste australien, août 2008, pp.47-48
  5. (en) The Courier, janvier / février 1995
  6. « Mouvement de grève à Air Vanuatu : une trentaine d'arrestations », Tahiti Presse, 9 décembre 2005
  7. (en) "MP Ephraim Kalsakau elected Chair of Public Accounts Committee", The Vanuatu Daily Post, 24 février 2018
  8. (en) "Vanuatu Workers Union moves on with new executive", Vanuatu Daily Post, 1er mai 2020
  9. (en) "Trade Unions must find their place in Parliament: Kalsakau", Vanuatu Daily Post, 3 février 2020