Eoghan mac Néill

souverain du royaume d'Ailech

Eoghan mac Néill (vieil irlandais: Eóġan mac Néill) (mort 465 en Irlande[1]) fils de Niall aux Neuf otages, est le souverain fondateur du royaume d'Ailech, plus tard connu comme le Tír Eoghain dans le moderne Comté de Tyrone au Ve siècle. Il est également l'ancêtre éponyme de la dynastie des Cenél nEógain dont sont issus les septs (MacLaughlin, O'Neill, Corrigan, etc.).

Eógan mac Néill
Fonctions
Roi du Cenél nEógain
Biographie
Décès
Activité
Famille
Père
Fratrie
Enfants
Muiredach mac Eógain
Eochaid 'Binnigh' (?) (d)
Fergus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

 
La plaque marquant le lieu d'inhumation de Eógan mac Néill

Eoghan est présenté comme un proche de saint Patrick dont il reçoit la bénédiction[2]. Avec son frère l'ard ri Erenn Lóegaire mac Néill (mort en 462), il est l'un des juges chargé de régler la succession de Amalgaid mac Fiachrae († vers 440), roi de Connacht parmi ses fils en compétition pour contrôler le territoire du Tir Amalgaidh dans le nord-ouest du Connacht[3].

Eoghan, roi de Tír Eoghain, et prince d'« Inis Eoghain » est inhumé dans l'église de St. Patrick à Iskaheen, Inishowen, dans le comté de Donegal où se trouve une plaque portant l'inscription suivante « Eoghan Prince d'Iniseoghain, fils de Niall aux Neuf otages. Il serait mort de chagrin en 465 à la suite du décès de son frère Conall. Baptisé par Patrick et inhumé à Uisce Chaoin »

PostéritéModifier

Selon les généalogies traditionnelles [4]. Eoghan aurait épousé Marb/Inderb fille du roi des Saxons (?) dont[5] :

  • Dallán, fondateur du Cenél nDalláin ;
  • Fergus, fondateur du Cenél Ferguso ;
  • Óengus, fondateur du Cenél nÓenguso ;
  • Eochu Binnech, fondateur du Cenél mBinnich ;
  • Fedelmid, fondateur du Na Bretcha ;
  • Muiredach mac Eógain, son successeur à Ailech;

Notes et référencesModifier

  1. selon la chronologie The Chronology of the Irish Annals, Daniel P. McCarthy
  2. T.M.Charles-Edwards, Early Christian Ireland, p. 51
  3. T.M.Charles-Edwards, Early Christian Ireland, p. 26
  4. Le manuscrit du XVe siècle connu comme le Laud 610 Genealogies conservé à l'Oxford, Bodleian Library MS. Laud 610, fo. 75a 1) énumère sept clans descendant du Cenél nEogain, dans le Bredach
  5. (en) Edel Bhreathnach The kingship and landscape of Tara, Editor Four Courts Press for The Discovery Programme Dublin (2005) « Cenél nÉogain » table 5 p. 348-349

SourcesModifier