Ouvrir le menu principal

Entreprise nationale de l'industrie électronique

ENIE
Création 1982
Forme juridique SPA
Siège social ZI Route de Mascara
22000 Sidi Bel Abbès
Drapeau d'Algérie Algérie
Direction Djamel Bekkara (PDG)
Activité Industrie électronique
Produits Téléviseurs, panneaux photovoltaïques, systèmes de télésurveillance
Société mère Groupe Elec El-Djazaïr[1].
Filiales Enie Mobile
Effectif 1300
Site web www.enie.dz

L’Entreprise nationale de l'industrie électronique (ENIE) est une entreprise algérienne de droit privé spécialisée dans la fabrication de produits audio et vidéo et de composants électroniques.

ENIE produit des téléviseurs toutes gammes confondues[2], des téléphones smartphones, des tablettes tactiles, des ordinateurs de bureau, des panneaux solaires, des cartes mères, des circuits imprimés et des appareils de télésurveillance[3].

HistoriqueModifier

L'ENIE a été créée en 1982, à la suite de la restructuration de la Sonelec qui regroupait depuis sa création en 1978 plusieurs filiales. En 1989, elle devient automne, et sera érigée en société par actions[2]. Son siège social est situé à Sidi Bel Abbès, son effectif passe de 6 000 employés en 1994 à 1 870 en 2009 à la suite de nombreux plans de redressement et de la fermeture de plusieurs unités de production[2].

Leader de l'industrie électronique en Algérie, l'entreprise a connu une grave crise financière qui a failli provoquer sa faillite[3] et qui a abouti à la fermeture de plusieurs unités de production : Ras El Ma en 2006 et Telagh en 2008[4]. Le gouvernement algérien a mis en place une aide financière pour l'acquisition de nouveaux équipements de production et le lancement de nouvelles gammes de produits, mais également la formation du personnel[3].

Par décret présidentiel N°09-223 du 29 juin 2009, publié au journal officiel; il été créé au sein de la société un établissement public à caractère industriel et commercial relevant du secteur économique de l' Armée nationale populaire pour l'établissement d'une plate-forme de systèmes électroniques à l'usine de Sidi Bel Abbès[5].

Un pacte d'actionnariat a été signé en 2017 entre le groupe public Elec El Djazair via sa fillale ENIE et le Groupe industriel des ciments d'Algérie avec le groupe industriel français à dimension internationale Schneider Electric pour la construction d'une usine à Sidi Bel Abbès qui produira des équipements électriques de basse, moyenne et haute tensions, des armoires de commandes, des onduleurs pour les stations photovoltaïques et divers autres équipements destinés au secteur de l'énergie[6].

En 2018, l’usine d’intégration électronique à Sidi Bel Abbès, rénovée après l’incendie qui l’a ravagée en 2015, a été remise en service par les ministres de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, et la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun[7]. Cette unité se chargera de l'opération de fabrication des terminaux de paiement électronique et des équipements de réception de communication par satellite pour l’exploitation du satellite algérien Alcomsat-1 dans le cadre d’une convention signée entre les secteurs de l’industrie et des mines et des télécommunications, des technologies et du numérique[8].

ProduitsModifier

  • Téléviseurs LED, SMART
  • Téléphones Smartphones
  • Tablettes tactiles
  • Ordinateurs de bureau
  • Ordinateurs portables
  • Cartes mères
  • Home Cinéma
  • Vidéo projecteurs
  • Récepteurs satellites
  • Panneaux solaires photovoltaïques
  • Système de vidéo surveillance
  • Système d’affichage dynamique
  • Centrale d’alarme
  • Système de contrôle d’accès

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier