Ouvrir le menu principal

Entraygues-le-fel

région viticole
(Redirigé depuis Entraygues-et-du-fel)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Entraygues (homonymie).

Entraygues-et-du-fel
Image illustrative de l’article Entraygues-le-fel
Parcelles de vignes accrochées au flanc de la montagne face à Entraygues.

Désignation(s) Entraygues-et-du-fel
Appellation(s) principale(s) entraygues-et-du-fel[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1965
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble du Sud-Ouest
Sous-région(s) Massif central méridional (Rouergue) Blason Rouergue.svg
Localisation Aveyron et Cantal
Climat tempéré océanique dégradé avec influences montagnarde et méditerranéenne
Sol granitique à Entraygues, plutôt schisteux au Fel
Superficie plantée 20 hectares
Nombre de domaines viticoles 6 exploitations viticoles
Cépages dominants chenin B, mauzac B, fer servadou N, cabernet franc N et cabernet sauvignon N[2]
Vins produits rouges, rosés et blancs
Production environ 900 hectolitres
Rendement moyen à l'hectare maximum 45 hectolitres par hectare

Entraygues-et-du-fel[1] est l'appellation d'origine d'un vin français, préservée via une AOC, issu du terroir d'Entraygues-sur-Truyère, situé principalement dans le département de l'Aveyron et dans une moindre mesure dans le département du Cantal.

Sommaire

HistoireModifier

AntiquitéModifier

Moyen ÂgeModifier

Entraygues-sur-Truyère et Le Fel ont toujours été la barrière la plus septentrionale du vignoble rouergat. Et, sur la voie navigable qu'était alors le Lot, Entraygues était aussi l'ultime étape. Les « gabarriers » descendaient les barriques de vin vers la basse Guyenne. Ainsi, grâce à ce commerce fluvial, tous les cépages du sud-ouest furent implantés dans la région d'Entraygues[3].

Époque moderneModifier

 
Vendanges à Entraygues

Le coustoubi était le sobriquet du paysan des coteaux. Maraîcher, il vendait son surplus de fruits, de légumes et de vin. Avec une carriole et un mulet, il partait vendre à Laguiole, Nasbinals, Saint-Urcize. Au marché, le vin du coustoubi servait de monnaie d’échange comme le fromage du mountagnol[3].

Période contemporaineModifier

Les appellations des vins d'Entraygues et du Fel ont été préservées via le label Vin de Qualité Supérieure dès 1965 puis Appellation d'Origine Contrôlée en 2011[4].

ÉtymologieModifier

Situation géographiqueModifier

 
Le Fel et son vignoble

Située aux confins du Rouergue et de la Haute-Auvergne, le terroir des vins d'Entraygues et du Fel est accroché aux versants de la haute vallée de la rivière Lot orientés plein sud.

OrographieModifier

GéologieModifier

Le vignoble est établi sur des planches de culture en terrasse, les faisses (du rouergat faïssa). Il est établi sur deux types de sol: le schiste du Fel et le granite et le barène (sable issu de la désagrégation du granite) d'Entraygues.

ClimatologieModifier

Vignoble sous l'influence des climats méditerranéen et montagnard.

Relevé des températures (Météo France)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température moyenne (°C) 3 4 6,4 8,5 12,6 16,2 18,8 18,9 15,4 11,9 7,6 4
Température maximale moyenne (°C) 6 7 11 13 17 22 26 26 20 15 9 7
Source : « Météo France », sur france.meteofrance.com (consulté le 7 octobre 2015)


VignobleModifier

 
AO VDQS Entraygues-et-du-fel

PrésentationModifier

Le vignoble s'étend dans les communes d'Entraygues-sur-Truyère, Le Fel, Campouriez, Florentin-la-Capelle, Golinhac et Saint Hippolyte pour le département de l'Aveyron et dans les communes de Cassaniouze et Vieillevie pour le département du Cantal.

EncépagementModifier

 
Dégustation des vins rouges

L'encépagement pour les vins rouges et rosés est composé par le fer servadou (ou mansois) le cabernet franc et le cabernet sauvignon. Les vins blancs assemblent mauzac et chenin. Par la sélection opérée par les paysans rouergats, le chenin d'Entraygues a évolué au cours des siècles, jusqu'à former un rameau du chenin d'Anjou, cultivar principal. Il s'en distingue par sa précocité[3].

Méthodes culturalesModifier

La culture des vignes et l'élaboration des vins font l'objet de soins minutieux de la part de vignerons qui plafonnent le rendement à 45 hectolitres par hectare.

Terroir et vinsModifier

Accrochés aux pentes abruptes des vallées du Lot et de la Truyère, les vignobles donnent des vins rouges, blancs et rosés parfumés et rafraîchissants.

Structure des exploitationsModifier

Type de vins et gastronomieModifier

Les vins s'avèrent parfaits pour l'accompagnement de spécialités rouergates. Les blancs sont secs et très parfumés. Ils se consomment entre 8 et 10°. Usuellement, ils accompagnent l'estofinado et les fromages de lait de chèvre de la vallée du Lot. Les rouges et rosés, aromatiques et gouleyants, sont servis à 16° et accompagnent les tripous, potée ou aligot[3].

CommercialisationModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  3. a b c et d Les vins d'Entraygues et du Fel
  4. « Gastronomie - Nos vins », sur tourisme-entraygues.com (consulté le 27 septembre 2013)

BibliographieModifier

  • Zefir Bòsc, La vigne et le vin du Fel et d'Entraygues : historique, tènements viticoles, travail, production, commerce, désastres, renouveau et métrologie ancienne, Espeyrac, Z. Bosc, , 415 p., ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-9509157-01, notice BnF no FRBNF37018999)

Voir aussiModifier