Emanuel Schikaneder

acteur, chanteur, directeur de théâtre, compositeur et librettiste
Emanuel Schikaneder
Description de cette image, également commentée ci-après
Emanuel Schikaneder
Nom de naissance Johann Joseph Schikeneder
Naissance
Straubing, Électorat de Bavière
Décès (à 61 ans)
Vienne, Autriche
Nationalité Drapeau de l'Électorat de Bavière Bavaroise
Profession
Acteur, chanteur, metteur en scène, poète, directeur de théâtre

Emanuel Schikaneder, de son vrai nom Johann Joseph Schikeneder, est un acteur, chanteur, metteur en scène, poète et directeur de théâtre né à Straubing le , dans une famille très modeste (son père était laquais), et mort à Vienne le [1],[2].

Dessin représentant Emanuel Schikaneder dans le rôle de Papageno.

BiographieModifier

Orphelin de père très jeune, il fait commerce d'objets pieux à Ratisbonne. Il joue du violon dans des tavernes pour nourrir la famille.

Dès 1773, il suit plusieurs troupes ambulantes comme chanteur et comme acteur[2], dont celle d'Andreas Schopf. Il joue Hamlet, Macbeth ou Richard III. Après avoir épousé une de ses partenaires, Eleonore Arth, il dirige son propre théâtre itinérant de 1778 à 1784 et monte comédies et Singspiele. Cela le conduit en 1780 à Salzbourg, où il fait la connaissance de Wolfgang Amadeus Mozart[1].

À Vienne, il dirige le Kärntnertortheater à partir de 1785 et joue également au Burgtheater. Il dirige le Stadttheater de Ratisbonne à partir de 1787, pour deux saisons. En 1790, il prend la succession de Christian Rossbach à la direction du Theater auf der Wieden où le [3] a lieu la première de son plus grand succès, La Flûte enchantée, dont il écrivit le livret pour Mozart[3]. Il participa également à la première en jouant le rôle de Papageno[3].

Malgré des succès (inauguration du Theater an der Wien, 1801), il connaît des revers de fortune importants. De 1807 à 1809, Schikaneder dirige le théâtre de Brno, à nouveau sans succès. Souffrant d'une maladie mentale, il meurt dans le dénuement, victime de l'évolution des goûts du public.

Il a écrit 55 pièces de théâtre et 44 livrets d'opéra. Il a collaboré avec Sonnleithner au livret du Fidelio de Beethoven.

RéférencesModifier

  1. a et b Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Paris, Larousse, , 1516 p. (ISBN 978-2-03-586059-0), p. 1252
  2. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Paris, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 996
  3. a b et c Piotr Kaminski, Mille et un opéras, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1819 p. (ISBN 978-2-213-60017-8), p. 1056

Liens externesModifier