Elisabeth Schumann

cantatrice

Elisabeth Schumann, née à Mersebourg (Province de Saxe) le et morte à New York le [1], est une chanteuse d’opéra allemande.

Elisabeth Schumann
Image dans Infobox.
Elisabeth Schumann.
Biographie
Naissance
Décès
(à 63 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Tessiture
Genre artistique

BiographieModifier

Elisabeth Schumann fait ses débuts à Hambourg en 1909. Elle est embauchée en 1919 à l’Opéra de Vienne et y restera fidèle jusqu’à la fin de sa carrière. En dehors du rôle fétiche de Sophie dans Le Chevalier à la rose, elle excelle surtout dans les rôles mozartiens : Susanna (Les Noces de Figaro), Blonde (L'Enlèvement au sérail), Zerlina (Don Giovanni) ou Despina (Così fan tutte).

Elle fait ses adieux à la scène en 1937, et quitte l’Autriche l’année suivante après l’Anschluss. Au début des années 1940, elle enseigne à Pierrette Alari, soprano québécoise, au Curtis Institute de Philadelphie[2]. Après-guerre, elle se produit en récital jusqu’à sa mort. Installée aux États-Unis, elle prend la nationalité américaine, mais revient passagèrement en Europe et se consacre à l'enseignement du chant. En 1947 elle participe au premier Festival d'Édimbourg.

Sa voix était transparente et cristalline dans l’aigu, son jeu juste et transparent, « le phrasé émouvant jusque dans les plus infimes pianissimos, la respiration naturelle[3] » Sa discographie comprend plusieurs enregistrements, notamment à soixante ans passés, montrant une voix toujours lumineuse. Habituée aux rôles légers, notamment dans Mozart, elle laisse toutefois « une Eva (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg) d'anthologie, comme le prouve l'enregistrement légendaire du quintette du troisième acte, avec Melchior et Schorr (dir. Beecham)[4]. »

Elisabeth Schumann a interprété la cinéphonie Ave Maria ; mais elle s'est surtout distinguée dans le domaine de l'opérette viennoise et du lied allemand, notamment chez Franz Schubert, Richard Strauss, Hugo Wolf.

Notes et référencesModifier

  1. « ELISABETH SCHUMANN », sur universalis.fr (consulté le ).
  2. Richard Turp, « In Memoriam: Pierrette Alarie (1921-2011) », Opera Canada, vol. 52, no 3,‎ , p. 12
  3. Le Nouveau Dictionnaire des interprètes, sous la direction de Alain Pâris, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2015, p. 870.
  4. L’Univers de l’opéra. Œuvres, scènes, compositeurs, interprètes, sous la direction de Bertrand Dermoncourt, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2012, p. 979.

Liens externesModifier