Elis Åslund

peintre, graphiste et sculpteur suédois
Elis Aslund
Johan Elis Åslund - from Svenskt Porträttgalleri XX.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
DjursholmVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Père
Enfant
Carl Daniel Åslund (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Johan Elis Åslund, né le à Tuna et mort le à Djursholm, est un peintre, graphiste et sculpteur suédois.

BiographieModifier

Fils de l'artiste Daniel Åslund et de Catharina (Karin) Elisabeth Grahn, il est le frère d'Helmer Osslund et de l'écrivaine Frida Åslund[1].

Elis Åslund exerce pendant un certain temps dans un atelier de meubles, puis se forme comme sculpteur d'ornement à l'école technique (aujourd'hui Konstfack) et à l'école supérieure d'art industriel de Stockholm (1892-1895). Il poursuit ses études à l'étranger, à Copenhague, Munich (1898—1899), Rome (1899-1901) et Londres (1901-1907) avec des pauses pour des voyages plus courts à Paris et des études de sculpture à l'Académie Colarossi.

Elis Åslund peint des paysages avec des motifs tirés du nord de la Suède puis, lors de ses séjours à l'étranger produit des portraits tels ceux de Gustave V, de Tora Teje (en) ou encore de l'archevêque Nathan Söderblom. Après ses années londoniennes, il passe une dizaine d'années à Leksand où il peint « d'authentiques paysages suédois avec des gens de la vallée les week-ends et les jours fériés »[2].

Il s'installe ensuite à Djursholm où il finit sa vie[1].

Ses oeuvres sont conservées, entre autres, au Nationalmuseum[3].

Il est le père de l'artiste Carl Daniel Åslund (sv).

Notes et référencesModifier

  1. a et b Svenskt konstnärslexikon, Allhems förlag, vol. 5, Malmö, 1953, p. 789
  2. Article de G.R in Djursholms Tidning no 2, 1953
  3. Elis Åslund au Nationalmuseum

Liens externesModifier