Ouvrir le menu principal
Elgin Lessley
Description de l'image Элджин Лесли.jpg.
Naissance
Higbee, Missouri (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 61 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Profession Cadreur
Directeur de la photographie

Elgin Lessley (parfois crédité comme Lesly, Lessly ou Leslie) né le dans le Missouri et décédé le à Los Angeles, en Californie, est un cadreur et directeur de la photographie américain. Il est surtout connu pour sa participation aux films de Buster Keaton qui le surnomme « le métronome humain » pour sa dextérité à la manipulation de la caméra[1].

BiographieModifier

Né dans le Missouri, Elgin Lessley s'installe avec sa famille dans le Colorado où il débute comme magasinier dans le magasin familial.

En 1911, à l'âge de 28 ans, Elgin devient cadreur à la Méliès Star Company, la branche américaine de la Star Film de Georges Méliès dirrigée par Gaston Méliès, son frère. À cette occasion, en 1912, il accompagne ce dernier à travers l'Asie pour filmer des reportages.

En 1913, il entre comme cadreur à The Keystone Film Company dirrigée par Mack Sennett. Le métier de directeur de la photographie n'est pas à l'époque clairement défini et se confond avec celui de cadreur et n'est que rarement crédité. C'est à la Keystone qu'il rencontre Roscoe Arbuckle et Mabel Normand avec lesquels il collabore souvent jusqu'à leur départ. Il reste alors à la Triangle Film Corporation qui a absorbé la Keystone mais continue de travailler avec Roscoe Arbuckle à la Comique Film Corporation que ce dernier vient de créer. C'est là qu'il rencontre naturellement Buster Keaton et poursuit sa carrière à ses côtés lorsqu'il transforme la Comique en Buster Keaton Comedies et devient son cadreur attitré. En 1925, il travaille avec les débutants Frank Capra et Harry Langdon.

En 1928, après un dernier film avec Buster Keaton, Le Cameraman, il cesse son activité pour s'occuper de sa femme malade. Elgin Lessley décède le 8 février 1944 d'une crise cardiaque à l'âge de 61 ans.

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Aux débuts du cinéma, les appareils de prise de vues étaient entraîné manuellement à l'aide d'une manivelle.

Liens externesModifier