Ouvrir le menu principal

El mal querer

album de Rosalía
El mal querer

Album de Rosalía Vila
Sortie
Durée 30 minutes
Genre Pop, Trap, Urban, Flamenco nuevo
Producteur El Guincho et Rosalía Vila
Label Sony Music

Albums de Rosalía Vila

El mal querer (traduisible en français comme « L'amour mauvais ») est le deuxième album studio de la chanteuse Rosalía. Il sort le . L'album est produit par El Guincho qui a aussi participé à la composition des chansons.

PrésentationModifier

Présenté comme expérimental et conceptuel, l'album a pour thème une relation amoureuse toxique inspirée d'un roman anonyme occitan du XIVe siècle, Flamenca[1].

La chanson Bagdad reprend en partie Cry Me a River de Justin Timberlake.

Les cinq premiers singles sont Malamente, Pienso en tu mirá, Di mi nombre, Bagdad et De aquí no sales.

Le , Rosalía remporte deux Latin Grammy Awards avec la chanson Malamente dans les catégories Meilleure chanson alternative et Meilleure performance de fusion urbaine.

Contexte et sortieModifier

Fin , Rosalia a publié une courte vidéo d'elle sur ses réseaux sociaux où elle parle de son nouvel album. Elle y dit : « Everything I have I am leaving it here; I'm in the red, I'm risking a lot. This project is what I've always wanted to do, I've been thinking for a long time about making an album like the one I'm going to release. The flamenco inspiration is still there but, at the same time, it is something else. » (en français: « Je laisse tout ce que j'ai ici ; Je suis dans le rouge ; Je risque beaucoup. Ce projet est ce que j'ai toujours voulu faire, je pense depuis longtemps à faire un album comme celui que je vais sortir. L'inspiration flamenco est encore là mais, en même temps, c'est quelque chose d'autre. » Trois jours après la sortie internationale de la chanson Brillo, composée par elle et en collaboration avec le chanteur J Balvin, la chanteuse espagnole annonce que son nouveau single sortira dans quelques jours. Le , Malamente est sorti.

Liste des titresModifier

No Titre Durée
1. Malamente - Cap 1: Augurio (avec Antón Álvarez) 2:29
2. Que no salga la luna - Cap 2: Boda (avec Las Negris, Nani Cortes, Los Mellis, Pablo Díaz Reiza et Juan Mateo) 4:29
3. Pienso en tu mirá - Cap 3: Celos (avec Milagros et Los Mellis) 3:13
4. De aquí no sales - Cap 4: Disputa 2:24
5. Reniego - Cap 5: Lamento (avec Jesús Bola) 3:28
6. Preso - Cap 6: Clausura (avec Rossy de Palma) 0:40
7. Bagdad - Cap 7: Liturgia (avec le Chœur de L'Orfeó Catalá et Joan Albert Amargós) 3:02
8. Di mi nombre - Cap 8: Éxtasis (avec Las Negris, Los Mellis, Pablo Díaz Reiza et Laura Boschetti) 2:42
9. Nana - Cap 9: Concepción 3:17
10. Maldición - Cap 10: Cordura 2:55
11. A ningún hombre - Cap 11: Poder 1:34

AccueilModifier

Notation des critiques

Score cumulé
SiteNote
Metacritic89/100[2]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Pitchfork          [3]
The Guardian     [4]

L'album a reçu beaucoup de critiques, la plupart très positives. Un certain nombre de magazines ou de sites internet l'ont même intégré à des classements des meilleurs albums annuels[réf. nécessaire].

ClassementsModifier

Magazine Rang Liste
Billboard (Latin) 1 The 20 Best Latin Albums of 2018: Critics' Picks[5]
Indiespot 1 Los mejores discos de 2018[6]
Jenesaispop 1 Los mejores discos de 2018[7]
Volkskrant 1 Dit zijn de beste albums van 2018[8]
Rolling Stone (Latin) 2 10 Best Latin Albums of 2018[9]
Internazionale 2 I migliori album del 2018[10]
The New York Times 6 The 28 Best Albums of 2018[11]
Pitchfork 6 The 50 Best Albums of 2018[12]
Dazed 7 The 20 Best Albums of 2018[13]
NPR Music 8 The 50 Best Albums of 2018 : NPR[14]
Billboard 17 Billboard's 50 Best Albums of 2018: Critics' Picks[15]

TournéeModifier

La chanteuse espagnole va s'embarquer dans sa première grosse tournée des festivals, le El Mal Querer Live, de mars à . La tournée devrait commencer le à Buenos Aires, au festival Lollapalooza Argentina. Rosalia enchaînera ensuite le Chili, le Mexique, la République tchèque, la Belgique, le Portugal ou encore les États-Unis où elle performera notamment aux festivals Coachella et Something in the Water. La chanteuse passera également par son pays d'origine, l'Espagne, où elle est attendue aux festivals Primavera Sound, O Son do Camiño, Noche Blanca, BBK Live et Doctor Music (en). Rosalia fera également partie de l'édition 2019 du festival Glastonbury.

Notes et référencesModifier

  1. Linés, Esteban. Rosalía: “Ni yo ni mi música hemos cambiado” (En espagnol). La Vanguardia. Consulté le 31 octobre 2018
  2. « Reviews for El Mal Querer by Rosalía » (consulté le 30 janvier 2019)
  3. « El Mal Querer – Rosalía » (consulté le 6 février 2019)
  4. « Rosalía: El Mal Querer review – flamenco-pop star is a formidable new talent », The Guardian, (consulté le 18 août 2014)
  5. « The 20 Best Latin Albums of 2018: Critics' Picks », Billboard (Latin), (consulté le 30 janvier 2019)
  6. Mike Diver, « Los mejores discos de 2018 », Indiespot, (consulté le 30 janvier 2019)
  7. « Los mejores discos de 2018 », Jenesaispop, (consulté le 30 janvier 2019)
  8. « Dit zijn de beste albums van 2018 », Volkskrant, (consulté le 30 janvier 2019)
  9. Eliza Thompson, « 10 Best Latin Albums of 2018 », Rolling Stone (Latin), (consulté le 30 janvier 2019)
  10. McCormick, « I migliori album del 2018 », Internazionale, (consulté le 30 janvier 2019)
  11. Sean Adams, « The 28 Best Albums of 2018 », The New York Times, (consulté le 30 janvier 2019)
  12. « The 50 Best Albums of 2018 », Pitchfork, (consulté le 30 janvier 2019)
  13. « The 20 best albums of 2018 », Dazed, (consulté le 30 janvier 2019)
  14. « The 50 Best albums of 2018 : NPR », NPR Music, (consulté le 30 janvier 2019)
  15. « Billboard's 50 Best Albums of 2018: Critics' Picks », Billboard, (consulté le 6 février 2019)

Liens externesModifier