Ouvrir le menu principal

El Viti
Image illustrative de l’article El Viti
Statue de El Viti, devant l'entrée principale
des arènes de Salamanque
Présentation
Nom de naissance Santiago Martín Sánchez
Apodo Algabeño hijo
Naissance (81 ans)
Vitigudino
Nationalité Espagnol
Carrière
Alternative 13 mai 1961 à Madrid
Parrain, Gregorio Sánchez
Escalafón général Premier de l’escalafón en 1964

Santiago Martín Sánchez dit « El Viti », né le 18 juillet 1938 à Vitigudino (Espagne, province de Salamanque), est un matador espagnol.

BiographieModifier

Durant les années 1960, alors que des matadors tels que « El Cordobés » ou « Palomo Linares » triomphaient avec leur toreo spectaculaire et tremendista (portant sur la peur du public), devant des publics peu connaisseurs, surtout attirés par l’aspect festif de la corrida, « El Viti » et son toréo sérieux, sobre et austère auraient dû passer inaperçus. Pourtant, malgré - ou grâce à - son sérieux, sa sobriété et son austérité, « El Viti » fut l’un des matadors les plus appréciés de son époque. Excellent capeador, grand connaisseur du taureau et de sa lidia, excellent estoqueador il est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands matadors des années 1960.

Alors qu’il était encore novillero, lors d’une course dans les arènes de Céret (France, département des Pyrénées-Orientales), il fut blessé et eut le coude gauche brisé. L’articulation ne fut qu’incomplètement rétablie et « El Viti » en garda dès lors une raideur du bras gauche qui aurait pu l’éloigner définitivement des arènes. Il n’en fut rien, mais cette raideur du coude est sans doute, pour partie, à l’origine de ses naturelles inimitables.

« El Viti » a été statufié de son vivant : sa statue est érigée à proximité des arènes de Salamanque.

En 1997, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[1].

CarrièreModifier

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Relación de premiados del año 1997 », sur Ministère de la Culture, (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].

Voir aussiModifier