Ouvrir le menu principal

Edward Singleton Holden

astronome américain

BiographieModifier

JeunesseModifier

Né en 1846 à Saint-Louis (Missouri) de Jeremiah et Sarah Holden, Edward Holden fréquente l'université Washington de Saint-Louis de 1862 à 1866, année où il obtient son baccalauréat. Il s'entraîne par la suite à l'Académie militaire de West Point.

CarrièreModifier

En 1873, il devient professeur de mathématiques à l'observatoire naval des États-Unis. Le 28 août 1877, quelques jours après la découverte de Déimos et Phobos, il prétend avoir découvert un troisième satellite à Mars à partir d'observations erronées[1].

Il est directeur de l'observatoire Washburn de l'université du Wisconsin à Madison de 1881 à 1885, année où il est élu membre de la National Academy of Sciences. Il devient président de l'université de Californie de 1885 à 1888. En 1888, il devient le premier directeur de l'observatoire Lick. Il occupe ce poste jusqu'en 1897.

En 1893, il publie The Mogul emperors of Hindustan, A.D. 1398- A.D. 1707, un livre sur les Mughal Emperors (en)[2].

Il fonde l'Astronomical Society of the Pacific et en est le premier président de 1889 à 1891.

En 1901, il devient bibliothécaire de l'Académie militaire de West Point, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort.

Le nom de l'astéroïde (872) Holda lui rend hommage.

TravauxModifier

Edward Holden découvre 22 objets NGC lors de ses travaux à l'observatoire Washburn.

Notes et référencesModifier

  1. (en) The Planet Mars: A History of Observation and Discovery. Chapter 5: 1877. University of Arizona Press
  2. (en) Edward Singleton Holden, The Mogul emperors of Hindustan, A.D. 1398- A.D. 1707, New York : C. Scribner's Sons, (lire en ligne), xiv

Voir aussiModifier