Ouvrir le menu principal

Edmund Randolph

politicien américain

Edmund Randolph
Illustration.
Fonctions
2e secrétaire d'État des États-Unis

(1 an, 7 mois et 18 jours)
Président George Washington
Gouvernement Administration Washington
Prédécesseur Thomas Jefferson
Successeur Timothy Pickering
1er procureur général des États-Unis

(4 ans et 4 mois)
Président George Washington
Gouvernement Administration Washington
Prédécesseur Poste créé
Successeur William Bradford
7e gouverneur de Virginie

(2 ans)
Prédécesseur Patrick Henry
Successeur Beverley Randolph
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Williamsburg (colonie de Virginie)
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Millwood (en) (Virginie, États-Unis)
Nationalité Américaine
Profession avocat

Signature de Edmund Randolph

Edmund Randolph Edmund Randolph
Seal of Virginia.svg
Secrétaires d'État des États-Unis
Procureurs généraux des États-Unis
Gouverneurs de Virginie

Edmund Jennings Randolph, né en à Williamsburg dans la colonie de Virginie et mort le à Millwood (en) dans le comté de Clarke en Virginie est un homme politique américain. Il est le premier procureur général des États-Unis sous le premier mandat de George Washington et le deuxième secrétaire d'État des États-Unis (1794-1795). Il avait précédemment gouverneur de la Virginie (1787-1788).

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Edmund Jennings Randolph[1] est le fils de John Randolph Jennings et d'Ariana Jennings. Leur maison s'appelait Tazewell Hall. La famille Jennings quitte l’Angleterre pour se rendre en Amérique au milieu du XVII° siècle pour participer à la gestion juridique de la colonie. Son père, son oncle et son grand-père ont tous été avocats de la couronne britannique dans la colonie de Virginie. Le père d'Ariana était également avocat du roi dans la colonie du Maryland[2].

Après ses études au College of William & Mary,il étudie le droit auprès de son père et de son oncle, il s'inscrit au barreau de Virginie et ouvre son cabinet à Williamsburg en Virginie[3]

CarrièreModifier

Pendant la guerre d'indépendance, il sert dans l'armée continentale, en 1775, il devient l'aide de camp du général George Washington[4].

En 1776, il siège à la quatrième Convention de Virginie (Fourth Virginia Convention (en)), puis il est élu maire de Williamsburg et procureur général de Virginie[5].

En 1782, avec George Washington, James Madison et John Marshall, il représente la Virginie au Second Congrès continental dont il est à 23 ans le plus jeune membre[6],

En 1786, il est nommé au poste de gouverneur de Virginie.

En 1787, il présente le Plan de Virginie à la Convention fédérale de Philadelphie[7].

Succédant à Thomas Jefferson au poste de secrétaire d'État, il est favorable comme ce dernier à une politique de neutralité vis-à-vis du conflit européen impliquant la Grande-Bretagne et une coalition de puissances européenne et la République française et opposé au traité de Jay, il rédige la Proclamation de Neutralité qui sera signée et publiée par George Washington le 22 avril 1793.

En 1795, les Britanniques l'accuse de mener en secret une politique en faveur de la France, George Washington le convoque pour répondre à ces accusations, de colère Edmund Randolph démissionne[2].

Il retourne en Virginie où il se reconvertit comme avocat. Il plaide notamment en faveur d'Aaron Burr lord de son procès pour trahison.

Les archives d'Edmund Jennings Randolph sont consultables à la bibliothèque de Virginie[8].

Vie privéeModifier

En 1776, il épouse Elizabeth Carter Nicholas (1753-1810), ils ont six enfants, dont Peyton Randolph (1779-1828) qui fut également gouverneur de l'État de Virginie en 1812[9].

Il repose au Old Chapel Cemetery de Milwood en Virginie aux côtés de son épouse[10].

BibliographieModifier

  • (en-US) John J. Reardon, Edmund Randolph: A Biography, MacMillan Publishing Company, (ISBN 0026012006)
  • (en-US) Kevin R. C. Gutzman, « Edmund Randolph and Virginia Constitutionalism », The Review of Politics, Vol. 66, No. 3,‎ , p. 469-497 (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Edmund Jennings Randolph | United States statesman », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 2 octobre 2019)
  2. a et b (en-US) « Edmund Randolph | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 2 octobre 2019)
  3. (en-US) « Edmund Jennings Randolph - People - Department History - Office of the Historian », sur history.state.gov (consulté le 2 octobre 2019)
  4. (en-US) « Edmund Randolph », sur George Washington's Mount Vernon (consulté le 2 octobre 2019)
  5. « Edmund Randolph Facts », sur biography.yourdictionary.com (consulté le 2 octobre 2019)
  6. (en-US) « A Biography of Edmund Randolph 1753-1813 < Biographies < American History From Revolution To Reconstruction and beyond », sur www.let.rug.nl (consulté le 2 octobre 2019)
  7. (en-US) « Delegates to the Constitutional Convention: Virginia », sur law2.umkc.edu (consulté le 2 octobre 2019)
  8. (en-US) « A Guide to the Executive Papers of Governor Edmund Randolph, 1786-1788 », sur Bibliothèque de Virginie (consulté le 22 novembre 2019)
  9. (en-US) « Elizabeth Nicholas Randolph – History of American Women » (consulté le 2 octobre 2019)
  10. (en-US) « Edmund Jennings Randolph », sur Find a Grave (consulté le 22 novembre 2019)

À voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :