Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Guyot.
Edme-Gilles Guyot
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Edmé-Gilles Guyot (1706–1786) est un commis postal[1], médecin, maître de poste, cartographe, inventeur et auteur français sur le sujet des mathématiques, de la physique et de la magie. Il a mené des expériences sur des illusions d'optique et sur la théorie derrière les tours de magie. Ses développements dans l'apparition apparente de fantômes, utilisant la projection d'un visage dans la fumée, ont contribué à créer la technologie et les techniques utilisées dans la fantasmagorie .

Mathématiques, sciences et magieModifier

Fabricant d'appareils de prestidigitation et d'instruments scientifiques, Guyot est accusé[2] d'exploiter et de révéler les astuces utilisées à l'époque par les magiciens et les vulgarisateurs scientifiques comme Nicolas-Philippe Ledru et François Pelletier. Il a créé pour l'aristocratie des "théâtres magiques" - de petites boîtes qui utilisent des lanternes et des diapositives pour créer une histoire animée[3]. Le travail de Guyot a eu une influence sur le développement des lanternes magiques et leur utilisation dans la fantasmagorie[4],[5]. En 1770, il détaille une méthode consistant à utiliser simultanément deux diapositives différentes dans le même appareil de projection. Son exemple était une mer qui deviendrait de plus en plus orageuse, éparpillant des navires qui y naviguaient. Il a indiqué que les diapositives devraient être peintes très soigneusement afin de créer une animation réaliste et magnifique. Ses écrits sur le sujet ont été traduits en anglais et en allemand et ont été largement diffusés à travers l'Europe[6]. Ses expériences ont conduit à la technique consistant à projeter des images sur de la fumée pour créer l’apparence d’apparitions fantomatiques[7]. En 1779, Guyot décrit l'utilisation de diapositives de transformation dans des lanternes magiques pour créer des animations simples[8].

Nouvelles récréations physiques et mathématiquesModifier

Le livre en quatre parties de Guyot intitulé Nouvelles récréations physiques et mathématiques comporte des descriptions d’expériences et des exemples de réalisation de diverses astuces mathématiques et magiques novatrices. Le livre est publié pour la première fois en 1769 et inclut une explication du paradoxe du carré manquant[9] basé sur les travaux antérieurs de Sebastiano Serlio[10]. Il comprend également des techniques détaillées et illustrées pour la performance du tour des gobelets et des boules qui est considéré comme ayant une grande influence[11].

Le livre a été adapté en anglais par William Hooper, sous le titre Rational Recreations, publié en 1774 sans que le nom de Guyot soit crédité[3].

MédicamentModifier

Guyot aurait décrit en 1724 le cathétérisme de la trompe d'Eustache, l'un des premiers moyens de gonfler l'oreille moyenne [12].

PublicationsModifier

  • Edmé-Gilles Guyot, Nouvelles récréations physiques et mathématiques, Paris, (lire en ligne)

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Edmé-Gilles Guyot » (voir la liste des auteurs).
  1. "Commis à la grande poste de Paris" selon Correspondance littéraire, philosophique et critique, Janvier 1770, p. 444.
  2. Charles Rabiqueau, Lettre et regrets de souscription d'une jeune provinciale à une de ses amies à Paris, sur l'ouvrage intitulé : Récréations physiques et mathématiques du sieur Guyot, 1769.
  3. a et b Simon During, Modern Enchantments: The Cultural Power of Secular Magic, Harvard University Press, (ISBN 978-0674013711)
  4. Tom Ruffles, Ghost Images: Cinema Of The Afterlife, Mcfarland & Co, , p. 18
  5. Ken Gelder, The Horror Reader, Routledge, (ISBN 978-0415213554), p. 33
  6. Rossell, « The Magic Lantern and Moving Images before 1800 », (consulté le 11 août 2012)
  7. Yeo Kah Sin Dennis, « Ghost - Studies in the Postmodern Gothic Film », (consulté le 11 août 2012)
  8. Esteban et San Segundo, « Around the Magic Lantern World in Eighty Setting », Fonseca, Journal of Communication, p. 10
  9. Alexander Bogomolny, « Hooper's Paradox », Interactive Mathematics Miscellany and Puzzles (consulté le 11 août 2012)
  10. Tomatis, « Curse of the crystal skulls and other vanishing area puzzles », (consulté le 11 août 2012)
  11. McWeeney, « Guyot on Cups and Balls », (consulté le 11 août 2012)
  12. Davison, « Ventilation of the normal and blocked middle ear », (consulté le 11 août 2012), p. 13

Liens externesModifier