Ectasien

seconde période du Mésoprotérozoïque
Ectasien
Notation chronostratigraphique MP2
Notation RGF a2b
Niveau Période / Système
Érathème / Ère
- Éonothème / Éon
-- Superéon
Mésoprotérozoïque
Protérozoïque
Précambrien

Stratigraphie

DébutFin
1 400 Ma1 200 Ma

L’Ectasien est la seconde période du Mésoprotérozoïque. Elle s'étend de −1 400 Ma à −1 200 Ma[1],[2].

Vers 1 milliard 200 millions d'années avant le présent, la présence d'eucaryotes, les algues rouges Bangiomorpha pubescens, est attestée par les micro-fossiles de la formation de Hunting, dans l'île de Somerset, au Canada. C'est le plus ancien organisme multicellulaire complexe connu, capable de reproduction sexuée[3].

ÉtymologieModifier

Son nom vient du grec ἔκτασις, ectasis signifiant "expansion" en référence au développement des cratons durant cette période.

RéférencesModifier

  1. (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier, , 1176 p. (ISBN 978-0-444-59448-8, lire en ligne)
  2. « Charte stratigraphique internationale (2021) » [PDF], sur http://www.stratigraphy.org/ (consulté le ).
  3. (en) Nicholas J. Butterfield, « Bangiomorpha pubescens n. gen., n. sp.: implications for the evolution of sex, multicellularity, and the Mesoproterozoic/Neoproterozoic radiation of eukaryotes », Paleobiology, vol. 26, no 3,‎ , p. 386-404 (DOI 10.1666/0094-8373(2000)026<0386:BPNGNS>2.0.CO;2).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :