Edward Brian Davies

mathématicien britannique
(Redirigé depuis E. Brian Davies)

Edward Brian Davies (né le à Cardiff)[1] est un mathématicien britannique.

Edward Brian Davies
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
CardiffVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Royal Society ()
Learned Society of Wales (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
David Albert Edwards (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée

Formation et carrière modifier

Davies a fréquenté l'école au Pays de Galles, où son père était professeur de mathématiques. Il a étudié à l'Université d'Oxford, où il est diplômé en 1965, puis David Edwards a reçu en 1968 son doctorat avec une thèse intitulée « Some problems in functional analysis »[2]. Il a aussi obtenu le Senior Mathematics Prix de l'Université. En 1968-69, il travaille à l'Institute for Advanced Study à Princeton, puis au Massachusetts Institute of Technology, avant de revenir comme Tutorial Fellow au St john's College et à partir de 1973, il retourne comme lecteur à l'Université d'Oxford. À partir de 1981, il est professeur au King's College de Londres , où il dirige de 1990 à 1993 la Faculté de mathématiques ; en 1996 il est Fellow du Kings College et en 2010 professeur émérite.

Travaux modifier

Il travaille essentiellement dans le domaine de la théorie spectrale avec des applications à la mécanique quantique et traitait notamment des opérateurs non auto-adjoints, des valeurs propres de graphes et les opérateurs différentiels partiels elliptiques. Il s'intéresse aussi à l'histoire de la science et à la philosophie des sciences et écrit des ouvrages de vulgarisation scientifique. Dans Science through the looking glass, il se dresse contre une conception platonicienne des mathématiques, et se montre sceptique à ce sujet, avec des méthodes mathématiques pour une complète compréhension de la nature ou de l'environnement humain.

Prix et distinctions modifier

Il a été 1983 à 1990, le fondateur-éditeur des Student Texts de la London Mathematical Society et a créé en 2010 la revue Journal of Spectral Theory de la Société mathématique européenne. En 1995, il est élu fellow de la Royal Society. En 1998, il a reçu le Prix Berwick Senior de la London Mathematical Society, dont il est président, de 2008 à 2009.

En 2010, il est lauréat de la conférence Gauss de la Deutsche Mathematiker-Vereinigung (« Platonism in Science and Mathematics »), et en 2011, il reçoit le Prix Pólya de la London Mathematical Society.

Publications modifier

  • Quantum theory of open systems, Academic Press 1976
  • One Parameter Semi-Groups, Academic Press, London Mathematical Society Monographs, 1980
  • Heat kernels and spectral theory, Cambridge Tracts in Mathematics, vol 92, Cambridge University Press 1989 (ISBN 0-521-36136-2)[3]
  • Spectral theory and differential operators, Cambridge University Press 1995
  • avec Y. Safarev Spectral theory and geometry, London Mathematical Society Lecture Notes, vol 273, Cambridge University Press 1999
  • Linear operators and their spectra, Cambridge University Press 2007
  • Science in the looking glass: what do we really know ?, Oxford University Press 2003
  • Why Beliefs matter, Oxford University Press 2010

Liens externes modifier

Notes et références modifier

  1. The International who's Who 2004
  2. (en) « Edward Brian Davies », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  3. Strichartz, Robert S., « Review: Heat kernels and spectral theory, by E. B. Davies », Bull. Amer. Math. Soc. (N.S.), vol. 23, no 1,‎ , p. 222–227 (DOI 10.1090/s0273-0979-1990-15936-1, lire en ligne)
(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « E. Brian Davies » (voir la liste des auteurs).