Ouvrir le menu principal
Edward A. Freeman
Edward Augustus Freeman.jpg
Fonction
Professeur Regius d'histoire moderne
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Harborne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
AlicanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Œuvres principales
The History of the Norman Conquest of England (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Edward Augustus Freeman grave site in Alicante Spain.JPG
Vue de la sépulture.

Edward Augustus Freeman est un historien britannique né le à Harborne (en), dans le Warwickshire, et mort le à Alicante, en Espagne.

Sommaire

BiographieModifier

Orphelin à un jeune âge, Edward Augustus Freeman est confié à sa grand-mère paternelle. Il est scolarisé dans plusieurs écoles privées et décroche une bourse pour entrer au Trinity College de l'université d'Oxford en 1841. Après avoir envisagé d'entrer dans les ordres ou de devenir architecte, il décide de se consacrer à l'histoire. Il se marie en 1847 avec Eleanor Gutch, qui lui donne deux fils et quatre filles. Politiquement, c'est un libéral partisan de William Gladstone[1].

Son œuvre majeure, aussi bien en termes de taille que d'influence, est une histoire de la conquête normande de l'Angleterre en cinq volumes (1867-1876), dans laquelle il insiste tout particulièrement sur la continuité entre la période anglo-saxonne et l'histoire ultérieure de l'Angleterre. Il est également l'auteur d'une histoire du règne de Guillaume le Roux (1882) et d'une histoire inachevée de la Sicile (1891-1892)[1].

Après plusieurs échecs, Freeman est nommé professeur Regius d'histoire (en) à Oxford en 1884, mais il souffre de la goutte et de bronchites, et ses cours n'attirent guère les étudiants. Lors d'un séjour en Espagne avec sa femme et ses deux filles, il succombe à la variole à l'âge de 68 ans. Il est inhumé au cimetière protestant d'Alicante[1].

RéférencesModifier

  1. a b et c Barlow 2004.

BibliographieModifier

Liens externesModifier