Yan antérieur

(Redirigé depuis Dynastie Yan antérieure)

Le Yan antérieur ou Yan ancien ((zh); 337-370) était un état xianbei de la période des Seize Royaumes en Chine.

Murong Huang et son fils Murong Jun initient la Dynastie des Jin (265-420) et créent le titre de "Prince de Yan". En 352, après avoir saisi la plupart des territoires du Zhao postérieur, Murong Jun se proclame empereur tout comme le feront les dirigeants suivants du Yan antérieur.

HistoireModifier

Leur capitale était Yan (Beijing) en 350, puis Yecheng en 357, et enfin de Luoyang en 364.

Au cours de l'hiver 342, les Xianbei du Yan antérieur, gouvernés par le clan Murong, attaquèrent et détruisirent la capitale de Goguryeo : Hwando. 50 000 personnes furent réduites en esclavage et la reine-mère ainsi que la reine furent prisonnières,[1] forçant ainsi le Roi Gogukwon à fuir. Les Xianbei dévastèrent également Buyeo en 346, accélérant ainsi la migration des Buyeo vers la péninsule coréenne.[2]


Dirigeants du Yan antérieurModifier

Nom de temple
Nom posthume
Nom de famille et prénom Durées de règne Ères et durées respectives
Convention chinoise : nom de famille puis prénom
Taizu (太祖 Taìzǔ) Wenming (文明 Wénmíng) 慕容皝 Mùróng Huǎng 337-348 Yanwang (燕王 Yànwáng) 337-348
Liezong (烈宗 Lièzōng) Jingzhao (景昭 Jǐngzhāo) 慕容儁 Mùróng Jùn 348-360 Yanwang (燕王 Yànwáng) 348-353

Yuanxi (元璽 Yuánxǐ) 353-357
Guangshou (光壽 Guāngshoù) 357-360

Inexistant You (幽 Yōu) 慕容暐 Mùróng Wěi 360-370 Jianxi (建熙 Jiànxī) 360-370

Voir aussiModifier

  • Xianbei
  • Liste des groupes ethniques de Chine
  • Wu Hu

RéférencesModifier

NotesModifier

  1. Chinul, Tracing Back the Radiance: Chinul's Korean Way of Zen, University of Hawaii Press, (ISBN 0824814274, lire en ligne), p. 4
  2. Charles Roger Tennant, A History of Korea, Routledge (ISBN 9780710305329, lire en ligne), p. 22 :

    « Soon after, the Wei fell to the Jin and Koguryŏ grew stronger, until in 313 they finally succeeded in occupying Lelang and bringing to an end the 400 years of China's presence in the peninsula, a period sufficient to ensure that for the next 1,500 it would remain firmly within the sphere of its culture. After the fall of the Jin in 316, the proto-Mongol Xianbei occupied the North of China, of which the Murong clan took the Shandong area, moved up to the Liao, and in 341 sacked and burned the Koguryŏ capital at Hwando. They took away some thousands of prisoners to provide cheap labour to build more walls of their own, and in 346 went on to wreak even greater destruction on Puyŏ, hastening what seems to have been a continuing migration of its people into the north-eastern area of the peninsula, but Koguryŏ, though temporarily weakened, would soon rebuild its walls and continue to expand. »