Carpodacus subhimachalus

(Redirigé depuis Durbec à tête rouge)
Carpodacus subhimachalus
Description de l'image Crimson-browed Finch Adult Female Fambong Lho Wildlife Sanctury 30.03.2014.jpg.
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae
Genre Carpodacus

Espèce

Carpodacus subhimachalus
(Hodgson, 1836)

Synonymes

  • Pinicola subhimachalus
  • Pinicola subhimachala
  • Propyrrhula subhimachala

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Carpodacus subhimachalus (anciennement Pinicola subhimachala), anciennement Durbec à tête rouge ou Durbec des genévriers, est une espèce de passereaux de la famille des Fringillidae. C'est une espèce monotypique.

TaxinomieModifier

L'étude phylogénique de Zuccon et al. (2012) montre que cette espèce est proche des espèces du genre Carpodacus, et pas du tout proche de l'autre espèce du genre Pinicola, le Durbec des sapins.

RépartitionModifier

Son aire s'étend à travers les monts Hengduan et l'est de l’Himalaya.

HabitatModifier

Il est associé aux fourrés de rhododendrons, de genévriers et de saules au voisinage de la limite des arbres ainsi qu’aux forêts claires à sous-bois buissonneux avec des altitudes entre 3500 et 4000 m en été et de 2590 à 3050 m en hiver.

AlimentationModifier

Elle consiste en baies de viornes (Viburnum sp.), d’épines-vinettes (Berberis sp.) et en petites pommes sauvages. La consommation de pousses et de bourgeons d’une clématite (Clematis sp.) a également été rapportée (in Ottaviani 2008).

MœursModifier

Confiant et tranquille, il passe de longs moments perché au même endroit. Il évolue en couple ou en petits groupes, se nourrissant dans les frondaisons basses ou sur le sol. Assez silencieux et aux évolutions plutôt lentes, il passe souvent inaperçu.

NidificationModifier

Elle n’est pas documentée mais l’émission de chants nuptiaux en juin suggère une nidification tardive en juillet-août, certains mâles se reproduiraient en plumage subadulte.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, Volume 1. Editions Prin, Ingré, France, 488 p.
  • Zuccon, D., Prys-Jones, R., P.C. Rasmussen, et P.G.P. Ericson (2012), « The phylogenetic relationships and generic limits of finches (Fringillidae) », Mol. Phylogenet. Evol., vol. 62, p. 581-596.

Liens externesModifier