Duncan (comte de Mar)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duncan.
Duncan Comte de Mar
Fonctions
Comte de Mar
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Agnes (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Donnchadh de Mar (anglicisé en Duncan) est le 5e mormaer ou comte de Mar vers 1222/1228 à 1244.

BibliographieModifier

Donnchadh est le fils d'un précédent mormaer de Mar Morggán ou Morgrund MacGylocher († 1183)[1] et d'une certaine Agnès, son doute issue du baronnage anglo-normand de Warenne, comme nièce d'Ada de Warenne et sœur d'Ela (Hela/Adela) épouse de Donnchadh II comte de Fife, qui interviennent dans ses actes [2].

Son nom apparaît pour la première fois vers 1207 dans un acte, dans lequel il intervient avec son frère cadet « Jacobo » comme témoin de leur frère aîné nommé Malcolm. On ignore les circonstances précises dans lesquelles il obtient de titre de comte de Mar. Après la mort avant 1211 du successeur de leur père Gille Críst, il semble que le titre de comte de Mar demeure vacant bien que ce dernier laisse un fils nommé lui-aussi Malcolm et une fille anonyme. Donnchadh est mentionné par une lettre de confirmation de donation du roi du avec son frère aîné Jacques qui vivait manifestement encore le . ils contestent le titre que s'est attribué depuis 1211 Thomas de Lundin, un descendant de Gille Crist en lignée féminine [3]. Donnchadh est le premier à bénéficier de l'introduction d'une règle de succession féodale de type primogeniture jusqu'alors inconnue en Écosse au lieu de la tanistrie celtique ce qui de ce fait exclut finalement la descendance de son prédécesseur représentée son petit-fils Thomas de Lundin né de la fille de Gille Críst mariée avec Malcolm de Lundin [4]

Comme ses prédécesseurs, Donnchadh est un généreux mécène pour diverses abbayes et paroisses. Le Prieuré de Monymusk, qui avait déjà été institué par Gille Crist, reçoit les églises de Braemar et Kindrocht pour les âmes de son père et de mère. L'église de Logy Mar, dont la construction a commencé sous son prédécesseur, a été aménagée en église funéraire en concurrence avec l'évêché d'Aberdeen. En 1222, « Malcolmus filius Moregrundi comitis de Mar »est témoin d'une donation en faveur de Saint-Andrews qui laisse aux moines toutes les terres de l'église en Tarland et Migvie contre le paiement d'une deuxième dîme. Alexandre II d'Écosse confirme par chartre aux mêmes moines de St Andrew le 29 aout 1228 la donation de « terram pratum de Dolfgmuld » faite pas « Dunecani comitis filii Morgrunt ». Il meurt au plus tard le .

Union et postéritéModifier

Donnchadh épouse une femme d'origine inconnue qui lui donne un fils. C'est peut-être par gratitude envers la famille royale particulièrement envers Guillaume le Lion le fils d'Ada de Warenne qui est vraisemblablement à l'origine de la modification des règles de dévolution des vieux fiefs gaëliques qu'il nomme son héritier et successeur Uilleam c'est-à-dire William, plus tard le 5e Comte.

Notes et référencesModifier

  1. (en) John L. Roberts, Lost Kingdoms: Celtic Scotland in the Middle Ages, (Edinburgh, 1997), p. 6
  2. (en) Richard Oram, "The Earls and Earldom of Mar, c1150-1300," Steve Boardman and Alasdair Ross (eds.) The Exercise of Power in Medieval Scotland, c.1200-1500, (Dublin/Portland, 2003 p. 49
  3. (en) Richard Oran op.cit p.53
  4. (en) Matthew H. Hammond « The Durwaed family in the thirteenth century » Conjectural family tree of the Durward family dans Steve Boardman and Alasdair Ross (eds.) The Exercise of Power in Medieval Scotland, c.1200-1500, (Dublin/Portland, 2003 p. 138

BibliographieModifier

  • (en) Alan Orr Anderson, Early Sources of Scottish History: AD 500-1286, 2 Vols (Edinburgh, 1922), p. 493, n. 1
  • (en) Richard Oram, "The Earls and Earldom of Mar, c1150-1300," Steve Boardman and Alasdair Ross (eds.) The Exercise of Power in Medieval Scotland, c.1200-1500, (Dublin/Portland, 2003).
  • (en) John L. Roberts, Lost Kingdoms: Celtic Scotland in the Middle Ages, (Edinburgh, 1997).

Lien externeModifier