Dumanet est un personnage comique imaginaire.

Dumanet enthousiasmé, par Émile Cohl (La Nouvelle Lune, 30 juillet 1882).

HistoireModifier

Dumanet désigne au XIXe siècle un soldat ridicule et fanfaron. Il apparaît dans La Cocarde tricolore, vaudeville des Frères Cogniard, représenté en 1831.

Arthur Rimbaud le met en scène dans L'Éclatante Victoire de Sarrebrück, poème daté d'[1],[2] :

« À droite, Dumanet, appuyé sur la crosse
De son chassepot sent frémir sa nuque en brosse,
Et : « Vive l’Empereur !! » − Son voisin reste coi… »

ainsi que Jules Laforgue dans son poème Idylle en 1879[3] :

« Lasticot, caporal dans les carabiniers
Le coupe-choux au flanc, le shako sur l’oreille,
Fier comme un Dumanet ! »

[4].

Émile Cohl le caricature dans Dumanet enthousiasmé en 1882[5].

SourceModifier

  • Pierre-Olivier Walzer, « Notes », in Charles Cros, Tristan Corbière, Œuvres complètes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1970, p. 1348-1349

NotesModifier

  1. wikisource
  2. Steve Murphy, Rimbaud et la ménagerie impériale, Lyon, Presses universitaires de Lyon et Paris, Éditions du CNRS, 1991 (ISBN 2-222-04615-7) et (ISBN 2-7297-0395-0), p. 63-66 Lire en ligne.
  3. Jules Laforgue, Poésies complètes, Le livre de poche classique, 1970, p. 379
  4. Daniel Grojnowski, « Laforgue fumiste : l'esprit de cabaret », dans Romantisme, 1989, n° 64, p. 5-16 Lire en ligne.
  5. La Nouvelle Lune, 30 juillet 1882