Douraïd Souissi

photographe tunisien

Douraïd Souissi, né en 1979 à Tunis, est un photographe tunisien qui explore à travers ses photos le potentiel de la représentation visuelle du paysage pour aborder des problématiques sociales, historiques et politiques[1].

Douraïd Souissi
Douraid Souissi.jpg
Douraïd Souissi durant une exposition.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

BiographieModifier

Parti aux États-Unis pour suivre ses études universitaires, Douraïd Souissi obtient une licence en finance internationale et un master en philosophie[2]. C'est pendant ses études qu'il commence à s'intéresser au monde de la photographie grâce à des amis qui l'étudient à l'université[3].

De retour en Tunisie, il intègre le club de photo Tahar-Haddad et prépare sa première exposition personnelle intitulée Drops qui voit le jour en novembre 2006[4],[5].

Par la suite, Douraïd Souissi fait deux autres expositions personnelles ː Kef en 2014[6] et Mohamed, Salem, Omrane, Hbib, Hsouna, Alaa, Farid, Hamza, Mehdi, Oussama, Kamel en 2016[7],[8]. Il participe également à plusieurs biennales comme la Biennale des photographes du monde arabe contemporain à Paris en 2017[9], la Biennale de l'art africain contemporain à Dakar en 2014, ainsi qu'à divers expositions et festivals tels que le Festival Voies Off à Arles en 2013, les Rencontres de Ghar El Melh en 2007, 2009 et 2014[10] et la quatrième édition de 1:54 (en) à Londres en 2016[11].

Douraid Souissi rejoint en 2016 la Cité internationale des arts à Paris pour une résidence d'un an[3].

Expositions personnellesModifier

  • Drops - 2006 ;
  • Kef - 2014 ;
  • Mohamed, Salem, Omrane, Hbib, Hsouna, Alaa, Farid, Hamza, Mehdi, Oussama, Kamel - 2016.

RéférencesModifier

  1. « Deuxième biennale des photographes du monde arabe contemporain », sur imarabe.org (consulté le 7 décembre 2017).
  2. (en) « Douraïd Souissi », sur worldpressphoto.org (consulté le 7 décembre 2017).
  3. a et b Yassine Bellamine, « À la rencontre de Douraïd Souissi, le photographe qui n'aime pas aller là où on l'attend », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  4. « Éclats de matière », Le Renouveau,‎ .
  5. Néjib Gaça, « Le regard du philosophe », La Presse de Tunisie,‎ .
  6. Aïcha Filali, « Une grande beauté... muette », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  7. Hichem Ben Ammar, « Réinvention d'un mythe », sur letemps.com.tn, (consulté le 7 décembre 2017).
  8. Adnen Jdey, « Douraïd Souissi, photographe des hautes solitudes », sur nawaat.org, (consulté le 7 décembre 2017).
  9. Michèle Warnet, « Photographie : le monde arabe contemporain exposé », sur lesechos.fr, (consulté le 7 décembre 2017).
  10. « Exposition de Douraïd Souissi à la Galerie A. Gorgi », sur lepetitjournal.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  11. Lotfi Ben Khelifa, « L'art tunisien à Somerset House », sur letemps.com.tn, (consulté le 7 décembre 2017).

Lien externeModifier