Ouvrir le menu principal

Dorothea Beale

principale de collège et suffragiste
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beale.
Dorothea Beale
Dorothea Beale.jpg
Fonction
Directrice d'école (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
CheltenhamVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Principale d'université, aviatrice, professeure, suffragette, suffragisteVoir et modifier les données sur Wikidata

Dorothea Beale, née le à Londres, et morte le à Cheltenham, était une pédagogue britannique. Elle est la principale du Cheltenham Ladies' College et la fondatrice du St Hilda's College d'Oxford.

JeunesseModifier

Dorothea Beale est la quatrième enfant et la troisième fille de Miles Beale, un chirurgien qui s'intéressait à l'éducation et aux questions sociales. Sa mère, Dorothea Margaret Complin, d'origine huguenote, était la cousine de Caroline Cornwallis (en) qui exercera une grande influence sur Dorothea. Après des études à Stratford, Dorothea suit des cours au Gresham College et au Crosby Hall Literary Institution. En 1847 elle envisage de poursuivre ses études à Paris, mais elle doit y renoncer lorsque la révolution de 1848 éclate. Elle étudie alors au Queen's College, école privée de Londres, où elle se lie avec Frances Buss et Adelaide Anne Procter[1].

CarrièreModifier

 
1858

En 1849, Dorothea Beale enseigne les mathématiques au Queen's College, et en 1854 elle est nommée directrice de l'école rattaché à l'institut. En 1856, elle publie anonymement une brochure[2],[3]. Fin 1856, elle quitte le Queen's College s'opposant à sa direction, et en janvier 1857 elle est directrice de la Clergy Daughters' School, à Casterton, Cumbria. De nouveau, souhaitant des réformes éducatives, elle s'oppose à sa direction et elle démissionne en décembre[1].

Le , Dorothea Beale est nommée directrice du Ladies' College de Cheltenham. Alors que la situation financière de l'institut est difficile lorsqu'elle arrive, elle parvient à rétablir la situation de l'établissement, qui accueille de plus en plus d'élèves. En 1864, son succès est reconnu et cela a une influence importante dans l'éducation des filles en Angleterre[1]. En 1885, Elle fonde le St Hilda's College à Oxford, pour former des enseignantes du secondaire[4].

En 1898, en collaboration avec Miss Soulsby et Miss Dove, elle écrit Work and Play in Girls' Schools où elle définit ses opinions sur l'éducation des filles. Elle participe au mouvement pour le droit de vote des femmes au Royaume-Uni[1].

 
Memorial de Dorothea Beale dans la cathédrale de Gloucester

Dorothea Beale meurt des suites d'une opération pour soigner son cancer, le [1].

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (en) Elizabeth Lee, « Beale, Dorothea », dans Dictionary of National Biography, Londres, Smith, Elder & Co.,
  2. Kaiserswerth Deaconesses. Including a History of the Institution, the Ordination Service and Questions for Self-Examination
  3. Voir Czolkoss, Michael: "Ich sehe da manches, was dem Erfolg der Diakonissensache in England schaden könnte" – English Ladies und die Kaiserswerther Mutterhausdiakonie im 19. Jahrhundert. In: Thomas K. Kuhn, Veronika Albrecht-Birkner (eds.): Zwischen Aufklärung und Moderne. Erweckungsbewegungen als historiographische Herausforderung (= Religion - Kultur - Gesellschaft. Studien zur Kultur- und Sozialgeschichte des Christentums in Neuzeit und Moderne, No. 5). Münster 2017, pp. 255-280, ici 265-269.
  4. « Our History » [archive du ], St Hilda's College, Cowley Place, Oxford, OX4 1DY (consulté le 23 février 2013)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :