Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donna Lee (homonymie).

Donna Lee est un standard de jazz issu du courant bebop, composé par Miles Davis, bien que sa paternité ait pendant longtemps été attribuée à Charlie Parker[1], en 1947.

Sommaire

HistoriqueModifier

À l'origine le standard, écrit en la , est basé sur les progressions harmoniques d'un autre standard de jazz : Indiana (Back Home Again in Indiana)[1].

L'une des particularités de la composition est qu'elle commence par une demi-mesure de silence. Composées en 1947, les phrases complexes et très remplies étaient novatrices pour l'époque. Bien que Miles Davis soit le compositeur, une erreur sur la pochette du 78 tours d'origine attribue la paternité de l'œuvre à Charlie Parker. Cette erreur souvent répétée contribue à alimenter la confusion[2]. L'erreur va jusqu'au copyright qui est au nom de Charlie Parker. Le fait qu'en 1947, Miles Davis n'était pas encore reconnu alors Charlie Parker était au sommet de son art a peut-être joué sur l'attribution de la composition.

Le titre a été choisi en honneur à la fille du contrebassiste Curly Russell, Donna Lee Russell[3], c'est le producteur Teddy Reig qui a choisi ce titre. Une autre hypothèse, tirée de l'autobiographie de Charles Mingus avance que ce dernier entrait dans une période de sa vie où il avait deux femmes, l'une nommée Donna et l'autre Lee-Marie. Charles Mingus les a présentées à Miles Davis et les considérait comme une unique femme dont les qualités étaient les meilleures de chacune des deux, il nommait cette invention hybride Donna-Lee

ReprisesModifier

De nombreux musiciens ont joué Donna Lee, à commencer par Charlie Parker et Miles Davis. Citons également :


NotesModifier

  1. a et b (en) « Fiche de Donna Lee », sur jazzstandards.com (consulté le 11 avril 2015).
  2. Chambers (1998), p. 61[pas clair]
  3. Ira Gitler's interview with Mark Myers

RéférencesModifier

LectureModifier

  • Brian Priestley Chasin’ the Bird: The Life and Legacy of Charlie Parker
  • Stephanie Stein Crease, Gil Evans: Out of the Cool