Doctorat (Belgique)

diplôme de l'enseignement supérieur en Belgique

Doctorat (Belgique)
Pays Belgique
Établissements Universités
Sélection
Diplômes requis 300 ECTS
Accès Master
Diplôme
Durée de la formation 4-7 ans
Diplôme délivré Doctorat
Niveau du diplôme
au RNCP
Niveau 8 du Cadre européen des certifications
Grade Docteur
Débouchés
Profession Chargé de cours universitaires

À la suite du processus de Bologne[1],[2] (entré en application l'année académique 2005-2006), un doctorat[3] (équivalent au PhD) désigne en Belgique le diplôme de troisième cycle universitaire, sanctionnant une expérience de recherche. Pour avoir accès au doctorat, il faut détenir un diplôme de master recherche (formation de minimum 300 crédits ECTS donc minimum 5 ans).

La durée du doctorat est de 4 ans (si l'étudiant a obtenu une bourse) ou de 6 ans (si l'étudiant obtient un poste d'assistant à l'université), renouvelable un an voire deux ans si justifié.

Les doctorats sont exclusivement délivrés par les universités. Certaines écoles supérieures des arts ou hautes écoles sont habilitées à la recherche sous contrat de co-organisation avec une université diplômante.

Le doctorat commence par une formation doctorale qui consiste à réussir 60 ECTS (i.e. un an minimum) de cours d'approfondissement en rapport avec la thèse et en parallèle entame cette dernière. Ensuite, le doctorant a 4 ans (en cas de bourse) ou 6 ans (si le doctorant occupe un poste d'assistant à l'université) pour réaliser sa thèse, mais celle-ci doit au minimum durer 3 ans. Il est fréquent que les doctorants soient en outre chargés de donner des travaux pratiques à des étudiants en bachelier ou master.

Selon les universités et départements, l'étudiant doit en outre soutenir une thèse en une ou deux étapes. Soit une seule défense publique devant un jury de 5 professeurs et un public, soit d'abord une défense privée réalisée par devant le jury d'un minimum de 5 Professeurs, puis la soutenance publique, à laquelle peut participer un public, autre que le jury. Le diplôme d'études approfondies (DEA), précédemment de troisième cycle, fut remplacé par le « master à finalité approfondie », en deuxième cycle[4] (voir master).

En tant que formation de troisième cycle, il existe également une formation doctorale de 60 crédits, sanctionnée par un certificat de formation à la recherche.

En somme, il faut compter au minimum 9 ans d'étude (Bachelier (3 ans), Master (2 ans), PhD (4 à 7 ans)) avant de pouvoir occuper un poste de chercheur en Belgique.

ParticularitésModifier

Un étudiant en possession d'un master de 60 crédits comptabilise 240 crédits ECTS (avec les 180 du bachelier) équivalent à minimum 4 ans d'étude. Il doit donc reprendre ses études pour obtenir 60 ECTS de plus (i.e. une année supplémentaire), en vue d'entreprendre un doctorat (300 ECTS antérieurs exigés i.e. 5 ans minimum d'étude ; il s'agit du master approfondi).

Le principe 3 + 2 + 4 caractérise le système des accords de Bologne:

Doctorat (3) Doctorat (3)
Master (2)
DEA - DESS (1)
Licence (2)
Bachelier (3)
Candidature (2)
Actuel système
de Grade
BMD
Ancien système
de Grade

En Belgique, la durée classique d'une thèse de doctorat est restée, après Bologne, fixée à 3 ans au strict minimum (en cas de bourse). Les bourses de financement de thèse de doctorat délivrées par le Fonds National pour la Recherche Scientifique (F.N.R.S.) couvrent en effet une période de quatre années. Dans le second cas, les doctorants peuvent être embauchés par l'Université qui les accueille au titre d'assistant. Dans ce cas, en plus de leur projet de recherche, ils sont chargés d'encadrer des travaux pratiques d'étudiants de premier ou deuxième cycle universitaire. La durée de leurs contrats s'élève classiquement à 6 années.

DébouchésModifier

Un titre académique de docteur est requis par la loi pour assumer la tâche de chargé de cours à l'université, premier rang du corps académique[5].

AnciennementModifier

Le Doctorat a également désigné avant le processus de Bologne le deuxième cycle des sciences médicales (médecine, dentisterie, équivalent de la licence pour d'autres spécialités)[6]. Plus anciennement encore, il désignait le deuxième cycle des études de droit.

Cependant, l'annexe II au décret du définissant l’enseignement supérieur octroie le titre professionnel de "docteur en médecine" aux personnes détenants le grade académique de médecin. Aussi, les personnes détenant le grade académique de vétérinaire portent le titre professionnel de "docteur en médecine vétérinaire". Ce titre n'est pas à confondre avec un "titre académique".

Notes et référencesModifier

  1. « Gallilex : Recherche des textes législatifs : Recherche de texte législatif en vigueur - Résultat », sur www.gallilex.cfwb.be (consulté le )
  2. Gouvernement belge, Décret définissant l’enseignement supérieur, favorisant son intégration dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et refinançant les universités, Bruxelles, Moniteur Belge, , 74 p. (lire en ligne)
  3. John Doe, « Belgique-Communaute-francaise:Troisième cycle (Programmes de doctorat) », sur Eurydice - European Commission, (consulté le )
  4. John Doe, « Belgique-Communaute-francaise:Programmes de deuxième cycle », sur Eurydice - European Commission, (consulté le )
  5. Loi sur l'organisation de l'enseignement universitaire par l'Etat (28 avril 1953) et le Décret définissant l’enseignement supérieur, favorisant son intégration dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et refinançant les universités (31 mars 2004)
  6. Communauté française, Décret relatif au régime des études universitaires et desgrades académiques, Lois 18574, Moniteur Belge, , 22 p. (lire en ligne)

Voir aussiModifier