Réforme bachelier-master-doctorat

réforme européenne du système éducatif conçue par le processus de Bologne

La réforme bachelier-master-doctorat[N 1], réforme baccalauréat-maitrise-doctorat[N 2] ou réforme BMD est une réforme européenne du système éducatif[1] conçue par le processus de Bologne[2]et donc parfois appelé réforme de Bologne.

Son but est de normaliser le système d'enseignement dans les universités européennes afin d'harmoniser l'étude des normes en termes de contenu, de curriculum, de programme et des crédits de cours. À la suite de cette réforme, les universités européennes offriront trois degrés de niveaux, dont les noms varient d'un pays à l'autre :

Contexte européenModifier

Le processus de Bologne est un processus de rapprochement des systèmes d'études supérieures européens amorcé en 1998 et qui a conduit à la création en 2010 de l'espace européen de l'enseignement supérieur, constitué de 48 États. Cet espace concerne principalement les États de l'Espace économique européen ainsi que, notamment, la Turquie et la Russie. Les études supérieures en Afrique et celles de l'ancienne Union soviétique ont aussi été réformées en raison des liens historiques, politiques et linguistiques qui unissent certains pays avec leur zone d'influence. Amorcé en 1998 par la déclaration de la Sorbonne du , le processus de Bologne vise à faire de l'Europe un espace compétitif à l'échelle mondialisée de l'économie de la connaissance.

RéformeModifier

Doctorat/PhD (3)

Master/Maîtrise (2)

Licence/Bachelor
/Bachelier/Baccalauréat
(3)

Système de Grade BMD

Son but est de normaliser le système d'enseignement dans les universités européennes afin d'harmoniser l'étude des normes en termes de contenu, de curriculum, de programme et des crédits de cours. À la suite de cette réforme, les universités européennes offriront trois degrés de niveaux, dont les noms varient d'un pays à l'autre :

Une autre partie de la réforme est l'introduction du système européen de transfert et d'accumulation de crédits dit « ECTS ».


Par PaysModifier

En FranceModifier

En France, elle porte le nom de réforme licence-master-doctorat ou de réforme LMD.

En BelgiqueModifier

On nomme parfois cette réforme : « réforme de Bologne » car conçue selon le processus de Bologne.

En Communauté française de Belgique, c'est le décret du 31 mars 2004 définissant l'enseignement supérieur, favorisant son intégration dans l'espace européen de l'enseignement supérieur et refinançant les universités qui engage cette transformation.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le terme « bachelier » ne correspond pas au terme habituellement utilisé en France, où « bachelier » signifie détenteur du baccalauréat, diplôme obtenu à la fin des études secondaires. En effet, il s'agit ici du baccalauréat universitaire qui est équivalent au diplôme français de licence. En France, on utilise aussi le terme franglais « bachelor ».
  2. Le terme « baccalauréat » ne correspond pas au terme habituellement utilisé en France : « baccalauréat », obtenu à la fin des études secondaires. En effet, il s'agit ici du baccalauréat universitaire qui est équivalent au diplôme français de licence.

RéférencesModifier

  1. « The Bologna Process and the European Higher Education Area - European Commission », sur ec.europa.eu (consulté le ).
  2. « How does the Bologna Process work? », EHEA (consulté le ).
  3. « Licence, Master, Doctorat : All you need To know », sur univ-lille2.fr (consulté le ).

Liens externesModifier