Ouvrir le menu principal

François Marie Edmond Chevrot

(Redirigé depuis Docteur Chevrot)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevrot.
Edmont Chevrot
Naissance
Bosjean (Saône-et-Loire)
Décès
Bletterans (Jura)
Nationalité française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Autres activités

Compléments

Co-explorateur de la grotte de Balerne (Lons-le-Saunier)

François Marie Edmond Chevrot né le à Bosjean Saône-et-Loire et mort le à Bletterans dans le Jura est médecin français et un pionnier de la spéléologie française.

BiographieModifier

Docteur en médecine de la faculté de Paris [1]

Il devient, au début du XXe siècle, conseiller général dans le département du Jura et maire de Bletterans[2].

Il est président de la section de Lons-le-Saunier du Club alpin français (CAF), dès sa création en 1894[1]. Il s’intéresse alors aux cavernes jurassiennes et s’entoure d’une équipe issue du CAF pour explorer quelques dizaines de grottes et gouffres du Jura, entre 1894 et 1898.

En 1903, il préside le Syndicat d'initiative du Jura et tente de développer le tourisme dans ce département[1].

Il meurt en 1944 dans la ville de Bletterans.

Activités spéléologiquesModifier

Il est notamment connu, dans le domaine de la spéléologie, pour l’exploration partielle, dès 1896, de la grotte de Balerne (Lons-le-Saunier)[3].

Son exploration de 1896 a fait l’objet d’un compte rendu publié dans la revue de la Société de spéléologie[4].

« Arrêtés une première fois à 460m par un à-pic de 20m, nous y sommes retournés avec une échelle de corde, et avons pu reconnaître une série de diverses galeries, mais l’abondance des suintements produits par les fortes pluies de l’année éteignait toutes nos lumières et l’exploration est loin de se trouver achevée ».

Il est classé, un siècle plus tard, parmi les pionniers de la spéléologie française[5].

PublicationsModifier

  • Publications médicales
    • Recherches sur la rétraction de l’aponévrose palmaire et son traitement chirurgical, Paris, éd. Alphonse Derenne, 1882, [lire en ligne], 59 pages
    • Rapport sur la décomposition des campagnes et les moyens de la combattre, 1906[6].
  • Publications spéléologiques
    • Spelunca, bulletin de la société de Spéléologie, 1897 : « Explorations dans le Jura, par MM. Bidot et Chevrot : Grotte de Balerne »[4].
  • Publications touristiques

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Fiche du CTHS : CHEVROT François Marie Edmond »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur cths.fr (consulté le 7 septembre 201).
  2. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, 13 août 1905, [lire en ligne], p. 4971
  3. avec lesdits Bidot et Kuss, cf. Le Pays Comtois, La grotte de Balerne livre son secret, nº 25, octobre 1933
  4. a et b Spelunca, bulletin de la société de Spéléologie, 1897, [PDF] [présentation en ligne]
  5. « Les grandes figures disparues de la spéléologie française », Spelunca (Spécial Centenaire de la Spéléologie), no 31,‎ , p. 40
  6. Sport et nature dans l’histoire, Academia Verlag, 2004 - Freiluftsport, [présentation en ligne], p. 324 ;

BibliographieModifier

  • Société de spéléologie, Spelunca: Le spélunque de Dions (Gard), Société de spéléologie, (lire en ligne).

Voir aussiModifier