District de la Rhymney Valley

Rhymney Valley
District de la Rhymney Valley
Le district dans le découpage de 1974.
Administration
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Pays de Galles
Comté Mid Glamorgan
Chef-lieu Hengoed
Type Zone de gouvernement local (1974-1996)
Autorité Conseil du district de la Rhymney Valley
Démographie
Population 100 393 hab. (1991)
Densité 570 hab./km2
Géographie
Superficie 176,13 km2
Histoire et statut
Statut Sans statut cérémoniel
Création
Dissolution

Le district de la Rhymney Valley (district of Rhymney Valley en anglais[a]) est une ancienne zone de gouvernement local de deuxième niveau du pays de Galles.

Créé au au sein du comté du Mid Glamorgan par le Local Government Act 1972, il est aboli le en vertu du Local Government (Wales) Act 1994. Avec le borough d’Islwyn, son territoire est constitutif du borough de comté de Caerphilly institué à partir du .

GéographieModifier

Le territoire du district relève des comtés administratifs du Glamorgan et du Monmouthshire. Au , il constitue, avec les districts de la Cynon Valley, de Merthyr Tydfil, de l’Ogwr, de la Rhondda et de Taff-Ely, le comté du Mid Glamorgan, zone de gouvernement local de premier niveau créée par le Local Government Act 1972[1],[2].

Alors que le district admet 103 712 habitants au recensement de 1981, 100 393 résidents sont comptabilisés lors du recensement de 1991. La superficie du territoire du district est évaluée à 43 522 acres en 1978[3],[4],[5].

ToponymieModifier

Simplement défini par un ensemble de territoires par le Local Government Act 1972, le district prend le nom officiel de Rhymney Valley en vertu du Districts in Wales (Names) Order 1973, un décret en Conseil du pris par le secrétaire d’État pour le Pays de Galles[1],[6].

Un décret en Conseil daté du altère les limites du territoire du district : le Gwent and Mid Glamorgan (Areas) Order 1981, qui transfère des territoires entre le borough d’Islwyn et le district de la Rhymney Valley. Il entre en vigueur au [7].

Ainsi, le district tient son appellation de la Vallée de la Rhymney (Rhymney Valley en anglais), qui elle-même tire son nom du cours d’eau de la Rhymney.

HistoireModifier

Le district de la Rhymney Valley est érigé au à partir des territoires suivants[1],[8] :

  • le district urbain de Bedwas and Machen ;
  • le district urbain de Bedwellty (en), pour partie (sections électorales d’Aberbargoed, de Cwmsyfiog, de New Tredegar et de Phillipstown) ;
  • le district urbain de Caerphilly (sans la section électorale de Taff’s Well) ;
  • le district urbain de Gelligaer (sans la section électorale de Bedlinog) ;
  • le district urbain de Rhymney ;
  • et le district rural de Cardiff, pour partie (paroisses de Llanfedw, de Rhydygwern, de Rudry et de Van).

Le district est aboli au par le Local Government (Wales) Act 1994, son territoire relevant désormais du borough de comté de Caerphilly au sens de la loi[9].

Notes et référencesModifier

NoteModifier

  1. Au sens littéral, il peut être traduit en français par « district de la Vallée-de-la-Rhymney ».

RéférencesModifier

  1. a b et c Local Government Act 1972, p. 262.
  2. Districts in Wales (Names) Order 1973, p. 2.
  3. Office for National Statistics, 1981 Census (Small Area Statistics), (présentation en ligne).
  4. Office for National Statistics, 1991 Census (Local Base Statistics), (présentation en ligne).
  5. Martin Minogue, The Consumer’s Guide to Local Government, Macmillan for the National Consumer Council, (1re éd. 1977), 199 p. (ISBN 978-0-333-23763-2, présentation en ligne), p. 191.
  6. Districts in Wales (Names) Order 1973, p. 1-2.
  7. Ordnance Survey, Boundary Legislation Changes from 1973 (lire en ligne [xls]).
  8. Local Government Act 1972, p. 12.
  9. Local Government (Wales) Act 1994, London, The Stationery Office Limited, (1re éd. 1994), 169 p. (lire en ligne [PDF]), p. 1-2 et 55.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Local Government Act 1972, London, The Stationery Office Limited, , 449 p. (lire en ligne [PDF]).
  • The Districts in Wales (Names) Order 1973, London, Her Majesty’s Stationery Office, , 2 p. (lire en ligne [PDF]).

Articles connexesModifier

Lien externeModifier