Discussion:Vincent-Marie Viénot de Vaublanc

Discussions actives
Autres discussions [liste]

DiscussionsModifier

l'article est très intéressant mais il faudrait le sourcer très précisémentRoucas 8 janvier 2007 à 16:43 (CET)

je suis actuellement en partiel jusqu'au 20 janvier, je l'approfondirait à cet dateAymeric78 8 janvier 2007 à 20:23 (CET)


Armes comte de vaublancModifier

Il me semble que vincent de Vaublanc possédait d'autres armes sous l'empire avec notamment les meubles de prefet et de la legion d'honneur. Une variante des armes de sa famille. Je vais essayer de les retrouver. Bravo pour votre travail Aymeric76

c'est tout à fait vrai, mais je ne l'ai pas en ma possession
Aymeric78 8 avril 2007 à 15:50 (CEST)

coupé, au 1 d'azur, à la tour d'argent, maçonné de sable; au 2 de gueules au lion léopardé d'argent d'après le dictionnaire encyclopédique de la noblesse de france de Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842) Paris 1816 [1][2] Aymeric78 19 septembre 2007 à 21:59 (CEST)

J’ai l’intention de proposer prochainement la page « Vincent-Marie Viénot de Vaublanc » au label « article de qualité ». Si vous estimez que la procédure est prématurée, vous pouvez me contacter pour me faire part de vos arguments.

Vote précédent : Proposition « Article de qualité »

{{{2}}}

Roucas 4 mai 2007 à 14:29 (CEST)


La bibliothèque libre. Aller à : Navigation, Rechercher Revue des Deux Mondes, tome 23, 1840 V. de Mars

Chronique de la quinzaine.- 31 août 1840

Mémoire sur le commerce maritime et colonial de la France, écrit, dit-on, par un ancien délégué de la Guadeloupe, M. de Vaublanc, et qui a été publié en 1832 dans les Annales maritimes, Achille Vaulabelle page 1816 Chute de l’Empire, histoire des deux Restaurations jusqu’à la chute de Charles X, tome quatrième, Paris, 1847, Perrotin éditeur de la méthode wilhem et l’orphéon.


Chaque jour à la sortie du conseil, M. de Vaublanc entrait chez le comte d’Artois, soit pour lui communiquer officieusement les mesures arrêtées ente tout les ministres, ou celles qu’il comptait prendre dans le département dont il était titulaire, soit pour connaître les correspondances arrivées au prince dans la journée, et recevoir ses ordres. Ces relations intimes avec l’héritier présomptif de la couronne, cette existence d’une sorte de gouvernement dans le gouvernement blessaient depuis longtemps les susceptibilités du président du conseil.

http://books.google.com/books?id=gHAuAAAAMAAJ&pg=PA82&lpg=PA82&dq=vaulabelle+vaublanc+capelle&source=web&ots=eFG8mbU_fv&sig=4qMX0AuD3gFoif_ax2GPBjXCAf0#PPP1,M1


Histoire de la Restauration, Louis de Viel-Castel, tome troisième, Paris, Michel Lévy Frères, Libraires-Editeurs rue Vivienne 2 bis, 1861

« Quelques jours auparavant, Louis XVIII avait désigné MM. De Beurnonville, de Lally, de Vaublanc et Capelle pour résider, en qualité de commissaires royaux, auprès des généraux alliés qui pourrait pénétrer en France, ou même pour les y précéder et essayer de prévenir les abus de la victoire, mais à Bruxelles, où ils s’étaient rendus pour reconnaître leur caractère, on les avait assez mal accueillis, et ils avaient pu reconnaître que, chez une partie au moins des alliés, il existait un dessein bien arrêté de traiter la France en pays conquis.

http://books.google.com/books?id=N4t3O4yRg2wC&pg=PA300&lpg=PA300&dq=vaublanc+capelle&source=web&ots=BLMTBZudpa&sig=KDiVQfehzmrbRjE431h9JDvevrc

http://www.napoleon-series.org/military/organization/etat/c_etatchapter2a.html

Hyppolyte Taine « N’est-il pas scandaleux, dit Vaublanc, que les représentants de la nation, parlant à la tribune, soient sujets à des huées, comme des histrions déclamant sur un théâtre ? » Et les tribunes le huent à trois reprises. –

Malgré tous ses efforts, et l’aide apportée dans cette tâche par le préfet de Metz, le comte de Vaublanc, il ne put contenir que jusqu’à Troyes l’impatience de ses troupes qui l’abandonnèrent pour aller au-devant de Napoléon.

Viénot de Vaublanc et l'esclavageModifier

La version actuelle de l'article tend à donner à Viénot de Vaublanc une position progressiste quant à l'esclavage. Or, sous le Directoire, si j'en crois Bernard Gainot, il est à la tête des partisans de la restauration de l'ordre colonial traditionnel, parmi lesquels on trouve aussi Louis Thomas Villaret de Joyeuse et François-Louis Bourdon. Ils multiplient alors les attaques contre Léger-Félicité Sonthonax et se font contrer, en la matière, par Joseph Eschassériaux. Il faudrait ajouter ça quelque part en citant « La Naissance des départements d'outre-mer : La loi du 1er janvier 1798 », Bernard Gainot, in Les Mascareignes et la France, Revue Historique des Mascareignes, n°1, . Thierry Caro (d) 18 septembre 2008 à 15:43 (CEST)

N'hésite pas à apporter les corrections nécessaires. Attis (d) 18 septembre 2008 à 16:10 (CEST)
OK, mais sa tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Thierry Caro (d) 19 septembre 2008 à 00:51 (CEST)
Il y a un moyen très simple de supprimer cet effet, c'est d'indiquer son activité parlementaire dans son ensemble, ce que l'on peut facilement trouver dans le dictionnaire en ligne sur le site de l'Assemblée nationale ([3]). Il y est question d'une critique de l'administration des colonies, de son rôle dans la fermeture des clubs, d'une nomination au sein de la commission des inspecteurs de l'assemblée... Attis (d) 19 septembre 2008 à 09:20 (CEST)
On peut également citer François Barbé-Marbois. Les événements ont lieu entre fin 1796 et le printemps 1797, et le discours de Vaublanc aux Cinq-Cents (voir French Revolution Resarch Collection (microfiches Pergamon), La guerre et les colonies, Boîte 3, fiche 11.2/27) date du 10 prairial an V (). Voir Christian Schneider, « Le colonel Vincent, officier du génie à Saint-Domingue », Annales historiques de la Révolution française, n° 329, troisième trimestre 2002, note 30, et Claude Wanquet, « Baco and Burnel's Attempt to Implement Abolition in the Mascarenes in 1796 : Analysis of a Failure and Its Consequences », dans Marcel Dorigny, The Abolitions of Slavery: From Léger Félicité Sonthonax to Victor Schoelcher, 1793, 1794, 1848, Berghahn Books, 2003, 370 p., p. 203 (ISBN 1571814329)

Anniversaires incohérentsModifier

Chers rédacteurs intéressés par ce sujet, nous avons constaté que les dates de naissance de ce sujet dans différentes langues de Wikipedia sont incohérentes. Pourriez-vous s'il vous plaît aider à vérifier les sources ?

Ce message a été généré par le bot m:User:Xinbenlv_bot exploité par m:User:Xinbenlv le 2019-03-20T02:18:08.403Z. S'il vous plaît, posez vos questions dans la page m:User_talk:Xinbenlv.

Dates de naissance incohérentes
La langue l'individu l'anniversaire
en en:Vincent-Marie_Viénot,_Count_of_Vaublanc 1756-03-02
fr fr:Vincent-Marie_Viénot_de_Vaublanc 1756-03-15

InstructionsModifier

  • Si l'une ou l'autre des dates ou les deux sont définitivement fausses, par exemple à cause du manque de sources fiables, corrigez-les et / ou ajoutez une référence pour la bonne, puis mettez à jour :
| status=fixed
| by=<YourUsername>
  • Si plusieurs dates disposent de sources fiables pour les justifier, veuillez valider et conserver les deux, selon WP:NPOV. Alors s'il vous plaît ajoutez :
| status=validated
| by=<YourUsername>

StatutModifier

L'incohérence est actuellement nouvelle.


Revenir à la page « Vincent-Marie Viénot de Vaublanc ».