Discussion:Piano

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Un peu de calcul mental !Modifier

La modif. de 82.241.61.149 du 30 mars 2012 me laisse perplexe, car le compte n'y est plus ! 54 touches blanches + 36 touches noires, ça ne fait pas 88 touches, mais 90 ! Je ne sais pas comment il faut corriger.

  Bonne remarque; un clavier de 88 touches a en fait 52 touches blanches, et pas 54 (Cf en:Piano, et [1]). Corrigé. -- Speculos 3 avril 2012 à 08:26 (CEST)

12 mètres ?Modifier

un piano à queue de douze mètres ?????Ne s'agit-il pas d'une coquille ?

Superbe développementModifier

Je me suis vraiment régalé à vous lire. J'aurais une petite image à proposer, mais je n'ose pas déranger ce travail. Je ferai passer par un administrateur car je n'aime pas déranger des informations aussi bien faîtes. Bravo et merci ! Alain Bouthier (d) 21 novembre 2007 à 07:36 (CET)


Excellent article. Manque tout de même historique de l'instrument, améliorations techniques au cours de l'histoire, etc.

Vazy. Ne te gêne pas. ;-)!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Gédé

qualité ?Modifier

Bonjour. Afin de le proposer à la qualité, et puisqu'il manque un shéma de fonctionnement, je souhaite savoir qui possède une video ou une animation du mécanisme. guffman 4 décembre 2005 à 03:08 (CET)

Sérieux manque d'illustrationModifier

Je n'ai pas lu l'article mais à première vue, je trouve que le texte n'est pas assez aéré. Il manque beaucoup d'illustrations, notamment pour la partie historique (gravure, photo d'instruments anciens)... Je comptais déjà passer au musée de la musique à Paris, pour prendre des photos pour mon article sur le cor. Je vais peut-être mitrailler sur les autres instruments. Je vous tiendrai au courant que j'aurai fait ma pêche. Mais pour l'instant, je n'ai pas programmé la visite...BenP 4 janvier 2006 à 23:48 (CET)

illustrationsModifier

Voilà j'ai ajouté quelques illustrations puisées dans Wikipédia Commons J'en ai créées quelques unes qui manquaient

première illustrationModifier

Pas bien compris le rapport entre le piano et la première illustration qui ne représente qu'un schéma de clavier avec une nomenclature des notes anglosaxones. Je propose donc de remplacer cette illustration par une jolie photo de clavier.

Sonusfaber 11 mai 2006 à 18:07 (CEST)

oui, idem. J'ai fait remonté l'image du piano à queue qui me semble plus appropriée à cette place. De toute manière, il y a plus bas déjà un schéma de clavier avec nomenclature. Kiwa 20 mai 2006 à 15:27 (CEST)

Très belle base, encore pas mal de modifs et ajouts a faire !Modifier

Je m'y mets bientôt, en particulier, certaines photos montrent des pianos dégradés (marteaux très usés, chevilles oxydées, étouffoirs "abimés" par des post it collés dessus, bref, des exemples à éviter.

A propos des interventions de dépannage, un sérieux avertissement serait nécessaire pour certaines ...

Je ne suis pas certain de savoir comment mettre en page mais vais envoyer quelques illustrations et photos, ainsi que des ajouts

Excellent travail jusque la en tout cas !

Isaac OLEG

Piano / Piano-forteModifier

Ne faudrait-il pas mettre les deux § sur le piano-forte sur la page piano-forte ? ou bien fusionner les pages piano et piano-forte avec une redirection par exemple de la deuxième vers la première ? Qu'en pensez-vous? Kiwa 20 mai 2006 à 15:27 (CEST)

un piano dans un orchestre ?Modifier

je crois que dans l'opera l'Elisir d'amore l'orchestre comprend un piano, qui joue certes rarement. Existe t-il d'autres cas d'orchestre incluant un piano ? Ou ais-je révé .. Si c'est confirmé cela mérite place dans l'article

Bout d'eau 28 juin 2006 à 15:27 (CEST)

oui, je crois que c'est assez fréquent dans la musique contemporaine notamment (j'ai en tête le Concerto pour alto de Alfred Schnittke par exemple). Ca reste quand même assez anecdotique, mais pourquoi pas qq lignes la-dessus effectivement… Kiwa 9 juillet 2006 à 16:38 (CEST)
le cas le plus célèbre est la symphonie N°3 avec orgue de Camille Saint-Saens qui emploie non seulement un piano, mais des passages de piano à quatre mains. Comme dit Kiwa, c'est quand même assez rare. Si on veut recenser les œuvres pour orchestre avec piano non-soliste, il ne doit pas y en avoir des masses.Sonusfaber 10 juillet 2006 à 18:47 (CEST)
La Symphonie en trois mouvements d'Igor Stravinski constitue un exemple superbe. Frank Renda 10 juillet 2006 à 18:48 (CEST)
Le procédé est également utilisé dans le monde des harmonies. A chaque fois, le piano est traité comme un instrument de percussion (selon Stravinski, il n'était du reste bon qu'à ça). Daniel Fattore (d) 21 novembre 2007 à 09:32 (CET)
Il y a aussi, Eh bien! Dansez maintenant (Cosma) qui comprend un piano...

suppression paragraphe "numérique"Modifier

De même que orgue à tuyau et orgue numérique sont séparés en deux articles distincts, j'ai supprimé le paragraphe consacré au piano numérique puisqu'un article sur le piano numérique existe déjà. On avait un doublon. En outre, un lien existe déjà dans l'article, pointant précisément sur l'article piano numérique, on avait donc en plus une redondance. Voilà c'est fait.

Un conseil : Wikipédia est une encyclopédie. Je conseille aux contributeurs de la considérer comme telle : chaque sujet doit avoir sa propre entrée. Plutôt que d'avoir un article interminable sur toutes les formes possibles de piano, il vaut mieux ouvrir de nouveaux articles pour développer les concept qui ne sont pas superposables. Sonusfaber 5 août 2006 à 23:16 (CEST)

relecture ..Modifier

J'ai ajouté quelques précisions dans l'article descriptif de base. Je ne sais comment mgénérer les renvois sur les termes techniques (phase, fréquence, MIDI, etc)

Toute mise en page ou corretcion sera donc la bienvenue

Merci

Isaac OLEG nov 2006

Piano RameauModifier

Bonjour,

Je possède un piano de marque Rameau et je m'étonne de ne trouver aucun renseignement sur cette marque, sur Wiki comme sur Internet en général d'ailleurs. Pourquoi ?

parce que personne n'a encore créé d'article correspondant, c'est à présent chose faite: Rameau (pianos) -- Speculos [Discuter] 8 septembre 2010 à 14:42 (CEST)

PédalesModifier

J'aimerais savoir à quoi servent les pedales (je sais qu'il y en a une pour laisser durer le son) mais si vous pouvez me renseigner se serai gentil ^^ Aude

Chère Aude, je m'empresse de mettre ma science à ta disposition. Il y a deux ou trois pédales, la troisième étant falcutative mais très présente sur les pianos d'appartement. La première pédale, celle que tu cites, se trouve à droite. Elle sert à amplifier le son, et utilise en effet la technique du prolongement du son : ainsi on l'entend très longtems, sauf si on enlève son pied de la pédale. La deuxième se trouve à gauche, elle sert à diminuer le son : elle déplace légèrement le clavier de telle sorte que le marteau ne se trouve plus que su une corde au lieu de deux. Et enfin la troisième - quand il y en a une - se trouve entre les deux autres et est tout simplement une sourdine, ce qui explique qu'on la trouve plus sur les pianos d'appartement que de concert. J'espère avoir répondu à ta question !!! --Stéphanie Richard (d) 24 août 2010 à 21:50 (CEST)

RelectureModifier

J'ai relu et essayé de corriger certaines formulations comme demandé dans l'article, si un contributeur motivé ayant plus de connaissances techniques que moi pouvait essayer de repasser après moi sur les sections techniques ce serait bien. Procraste (d) 28 mars 2008 à 11:41 (CET)

PredigeModifier

Un piano a queue predige peut compter plus de 12 000 pièces. Qu'est ce qu'un piano à queue predige ? Zandr4[Moa ?] 3 janvier 2010 à 10:54 (CET)

… supprimé. Modifs d'un plaisantin datant du 3/9/09 ! — Hautbois [canqueter] 3 janvier 2010 à 12:02 (CET)
Ok, merci   Zandr4[Moa ?] 3 janvier 2010 à 12:11 (CET)

PianisteModifier

En tant que pianiste quasi professionnelle malgré mon jeune âge, je me réjouis fortement de cet article sur ce merveilleux instrument que trop peu connaissent à sa juste valeur. Les pianos électriques notamment sont des incongruités.--Stéphanie Richard (d) 29 janvier 2010 à 16:59 (CET)

Le pianoModifier

Le Premier Piano Date-t-il de 1722 ? Si Non Alors De Quend Date-t-il ? Si Oui Alors De Quelle Piano S'agit-il ?

Merci D'avance C'est Pour Un Exposé De Musique Je Traivaille Sue Le Piano (; <3*

La réponse se trouve dans le paragraphe "Histoire": "Invention du piano-forte". -- Speculos 1 février 2011 à 08:20 (CET)
Et j'espère qu'il n'y a pas de notation sur l'orthografe ! Gérard (d) 1 février 2011 à 09:21 (CET)

AccordageModifier

La fin de paragraphe mentionne qu'il existe des logiciels et des appareils numériques pour accorder les pianos mais que, de part leur prix et leur complexité technique c'est réservé aux pros... FAUX : TunLab est un logiciel gratuit (il existe aussi une version pro payante) très simple à utiliser qui permet à tous les débrouillards comme moi d'accorder gratuitement leurs pianos.

Mais avec résultats aléatoires : ce genre de logiciel ne dispense pas du "coup de clef" qui donne stabilité et porté du son et à quoi sert une précision au millième si la clef ne peut n'en donner que la moitié ? --230 k (d) 24 mars 2013 à 17:57 (CET)

Sous couvert de réparer une "inexactitude" le contributeur 83.112.118.172 croit pouvoir affirmer que le piano n'est pas accordé en tempérament égal de façon usuelle; ce que pourtant la première phrase du paragraphe suggère sans ambiguïté tout en laissant place à d'autres possibilités d'accord . Mais il affirme sans argumenter que:

- le tempérament égal est laid (sur quels critères se fonde t-il ?) - qu'il est difficile à réaliser (par des amateurs non aguerris ... certes) et que cette raison pousserait les accordeurs (professionnels et experimentés ?) à réaliser des tempéraments inégaux (lesquels ?...)

Devant ce tas d'approximations je pense que je vais supprimer cet "apport" --230 k (discuter) 16 novembre 2015 à 23:33 (CET)

Piano qui tombeModifier

Serait-il pertinent, à votre avis, d'inclure une section d'article sur les pianos qui tombent? Au-delà de Bip Bip et Coyote, il semble que cette image de piano qui tombe sur quelqu'un est assez courante dans l'imaginaire populaire.

On pourrait recenser des dizaines -voire des centaines- d'allusions au piano qui tombe (du moins en Amérique du Nord, qu'en est-il en Europe?). À titre d'exemple, on retrouve une allusion humoristique au piano qui tombe dans « YOLO » de The Lonely Island. (https://www.youtube.com/watch?v=z5Otla5157c)

Une telle section dans l'article permettrait aussi de parler d'une célèbre tradition automnale qui veut que, chaque automne, au MIT, des étudiants de la Baker House jettent un piano défectueux du haut du toit de leur résidence. Il s'agit d'une célébration de la « Drop date », soit la date limite où les étudiants peuvent abandonner des cours (littéralement les « laisser tomber »). Cet évènement a eu lieu pour la première fois en automne 1972, pour un projet photographique d'Alvin Moser. (http://www.technologyreview.com/article/534921/danger-falling-pianos/)

Mentionnons aussi la probable origine de cet évènement : le 11 janvier 1887, le Jackson Citizen, un journal du Michigan, aurait rapporté la mort d'un employé de la Chase Brothers Piano nommé George Snyder, tué à Grand Rapids (Michigan) par un piano qui aurait décroché d'un treuil et l'aurait écrasé. (http://www.straightdope.com/columns/read/3105/followup) --Grafik.muzik (discuter) 23 février 2015 à 00:07 (CET)

Point de détail intrigantModifier

Dans le chapitre "Invention du piano-forte", on peut lire au quatrième paragraphe : "La mécanique doit donc être d'une violence finement contrôlable mais toujours amortie, ce que Cristofori réussit admirablement. Faut-il s'en étonner venant de la patrie d'ingénieurs comme Léonard de Vinci - à 40 km de Florence - (1452 -1519) et de luthiers juifs de Crémone comme Stradivari (1644 - 1737)?" Deux remarques : 1- il y avait des luthiers juifs à Crémone ? Stradivari était juif ? Des sources seraient les bienvenues, parce que l'affirmation paraît douteuse. 2- L'enchaînement de ces deux phrases est très étrange. La "patrie" en question est la Toscane (Cristofori est padouan, mais il travaille à Florence). On peut comprendre, à la limite, le lien entre une "violence (...) amortie" et la Toscane, au vu de son histoire, mais ça devient plus spécieux quand on parle d'"ingénieurs comme Da Vinci" (le rapport entre Da Vinci et une "violence amortie", ou même entre les ingénieurs et une violence amortie ?). Et quand le lien est fait avec des "luthiers juifs de Crémone comme Stradivari", c'est carrément incompréhensible : Crémone est en Lombardie, Stradivari est né à Crémone... Il faudrait peut-être simplement supprimer cette deuxième phrase très bizarre.

PédalesModifier

Je crois que la section sur les pédales devrait être mise à jour: 1)Les deux formes de pédales douces (una corda et demi-frappe) devraient avoir chacun une sous-section de "pédale douce". De plus, tuart and Sons n'est pas le seul fabricant qui met les deux systèmes sur leurs pianos, je pense entre autre à Fazioli. Peut-être faudrait-il aussi mentionner l'origine du nom una corda qui à l'époque permettait de réellement faire une, deux ou trois cordes selon la distance d'enfoncement de la pédale. 2)La section sur la pédale harmonique devrait être reformulée: "lorsqu'il y a une quatrième pédale" implique qu'à tous les cas où y il a une quatrième pédale, elle est de ce type, ce qui n'est pas du tout vrai. La pédale harmonique est une très récente invention (tellement récente que l'article sur (en) ne la mentionne même pas). 3)Il n'y a aucune mention des pédales qui ont existé et étaient courantes plus tôt dans l'évolution du piano (jeu de luth, harpe, modérateur (parfois même deux différents, nommés p et pp), jeu de clavecin/mandoline, jeu de basson, et autre pédale turque/janissaire). Plusieurs de ces pédales étaient souvent présentes ensemble (des pianos à quatre, cinq voire six pédales étaient fabriqués couramment au début du XIXe siècle). Célestin le Possédé (discuter) 23 novembre 2015 à 03:22 (CET)

Guerre d'édition muetteModifier

Bonsoir Ulrichguillerm et Céréales Killer,

Vous avez procédé à des annulations conséquentes (ici et respectivement) avec des commentaires imprécis voire absents. Je serais intéressé de connaître ces motivations, puisque les informations suivantes, par exemple, ont disparu :

  • dans la section "Le mécanisme" : « Lorsque la touche est frappée, une réaction en chaîne se produit pour produire le son. Tout d'abord, la clé soulève le mécanisme "wippen" (...) Le temps de contact du marteau avec la corde passe de 4 millisecondes à '''pp'} à moins de 2 ms » --> A présent, la section commence sans introduction par "L'un des mécanismes primordiaux du piano est le mécanisme d'échappement.", qui perd immédiatement le néophyte, et les explications physiques se sont envolées ;
  • dans la section "Les Cordes", de même, ces bases ont disparu : "Dans les pianos à queue, le cadre et les cordes sont horizontaux, les cordes s'éloignant du clavier. L'action se situe sous les cordes..."

Elles me semblaient être intéressantes, pertinentes et elles ont même le luxe d'être sourcées pour certaines. Quid donc ? — Vega

Réponse au sujet principal.

La partie que vous citez « Lorsque la touche est frappée, une réaction en chaîne se produit pour produire le son. Tout d'abord, la clé soulève le mécanisme "wippen" (...) » avait été inscrite dans une partie appelée Mécanique des cordes. C'était redondant avec la partie Mécanique, et plein de termes traduits automatiquements ("clé" pour touche, "vérin" pour bâton d'échappement, "amortisseur" pour étouffoir, "mécanisme (wippen)" pour chevalet, "levier" pour manche) ; confus ("L'amortisseur maintient le son de la note jusqu'à ce que la touche soit relâchée") ; et mélangeait tout et n'importe quoi dans le même paragraphe. La partie Mécanique commençait déjà par le mécanisme d'échappement qui, s'il perd le néophyte, est expliqué juste après.

La suite (« Le temps de contact du marteau avec la corde passe de 4 millisecondes à '''pp'} à moins de 2 ms » mériterait d'apparaître, mais totalement réécrite. Comment ne pas totalement envoyer le néophyte dans les limbes en écrivant « Si deux fils adaptés au même pas sont touchés en même temps, le son produit par un autre renforce l'effet et un son combiné plus fort de durée inférieure est généré. Si un fil vibre de façon désynchronisée, ils se soustraient l'un de l'autre et produisent un son plus doux de plus longue durée ». Pour ma part, comme je sais de quoi il est question, je comprends très bien ce qu'il se passe, mais c'est tordu et surtout, bien qu'il y ait une source, ce n'est pas explicité (acoustique, couplage cordes/chevalet/table d'harmonie, accord &c.). Par ailleurs, le terme harmonique est employé de façon inappropriée, il a été écrit désharmonie au lieu de inharmonie.

Il y a sûrement d'autres choses à ajouter. Ulrich Guillerm

(discuter) 31 août 2019 à 01:00 (CEST)

fabricants de cordes en acier allemandsModifier

il y a une reference à des fabricants allemands de cordes filées au diamant dans le paragraphe naissance du piano moderne

on y voit Roslau ( c'est une ville ) pourrait etre Rössler 1896 fabricant de pianos

Vogel ( j'ai trouvé la trace de Vogel und Sohns de Plauen en Saxe fabrique de piano de 1828 à 1932: alfred dolge, piano and their makers 1972) et de Fuchs iron Nuremberg ( fabricants de cordes en acier: alfred dolge, piano and their makers 1972 ) qui ne doit plus exister

les deux autres cités sont inconnus

les noms approchants moritz Gude fabricant de pianos aux environs de 1885 Rösener ferdinand ( Vienne ou berlin vers 1874) et Rösener J, Rösener w, Rosenkonig, et Rosenkranz vers 1873 (http://www.lieveverbeeck.eu/Pianoforte-makers_Germany_r.htm)

seul FUCHS serait fournisseur de cordes

Revenir à la page « Piano ».